• Accueil
  • > Archives pour octobre 2015

Archive mensuelle de octobre 2015

Page 5 sur 31

Actu, infos, économie: articles les plus lus

  • Actu, infos, économie: articles les plus lus

 

 

 

lien:

 

 

 

lien:

Liens

 

 

lien:

    • site poèmes-chansons-théâtre de l’auteur

lien:

Congo : un « plébiscite » pour Nguesso !

Congo : un « plébiscite » pour Nguesso !

Plus de 92% de votes favorable pour que le président du Congo qui exerce des responsabilités depuis trente ans puisse déroger à la constitution et prolonger son mandat. Un vari tabac ! Et avec plus de 72% de participation alors qu’i n’y en avait sas doute pas la moitié. La victoire du oui est donc vivement contestée. Les résultats officiels proclamant l’adoption du projet de nouvelle constitution à l’issue du référendum de dimanche au Congo avec une participation de plus de 72% « relèvent de la tricherie », a affirmé mardi un des dirigeants de l’opposition, qui avait appelé à boycotter ce vote. Le projet de constitution soumis au référendum de dimanche fait sauter les deux verrous interdisant au président Denis Sassou Nguesso de briguer un troisième mandat présidentiel en 2016 : la limite d’âge et celle du nombre des mandats.  « Lorsqu’on a vu ce qu’on a vu le jour du vote, annoncer un taux de participation de plus de 72%, c’est extrêmement scandaleux », a déclaré Clément Miérassa, l’un des chefs du Front républicain pour le respect de l’ordre constitutionnel et l’alternance démocratique (Frocad), une des deux principales plateformes de l’opposition au référendum. « Ça dénote de la mauvaise foi et de la malhonnêteté. Ce sont des résultats tripatouillés », a ajouté Clément Miérassa, président du Parti social démocrate congolais (PSDC). Les autorités de Brazzaville ont annoncé mardi matin que le oui au référendum l’avait emporté à 92,26% des voix et que la participation s’était élevée à 72,44% dimanche. « Le projet de texte de nouvelle constitution a été adopté et entrera en vigueur dès sa promulgation par le président de la République », a annoncé le ministre de l’Intérieur, Raymond Mboulou.

Une autre affaire Bygmalion ?

Une autre affaire Bygmalion ?

  Les juges s’intéressent à d’autres dépenses potentiellement réglées par l’UMP, en dehors de l’affaire des fausses factures de Bygmalion qui fait trembler la droite depuis un an et demi. Et la somme est colossale : il s’agit de 10 millions d’euros dont l’utilisation reste mystérieuse.  Certes, les juges n’en sont pour l’instant qu’au stade des interrogations. Mais un élément a de quoi intriguer. Il a été abordé il y a trois semaines dans le bureau des magistrats, lors d’une grande confrontation entre cinq des treize mis en examen dans le dossier Bygmalion. Sur le budget 2012 de l’UMP, on trouve une ligne intitulée « présidentielle », et en face, la somme de 13,5 millions d’euros. Sur ce poste, trois millions d’euros ont été intégrés aux comptes de la campagne de Nicolas Sarkozy. Mais à quoi ont servi les 10 millions restants ? C’est toute la question. L’homme par qui le scandale est arrivé, Jérôme Lavrilleux, qui était directeur adjoint de la campagne, n’a pas tellement éclairé les enquêteurs. « Je ne sais pas précisément. Sans doute à financer des affiches, à payer les transports des militants… Sauf qu’on ne peut pas demander à la SNCF ou à d’autres prestataires, comme à Bygmalion, de modifier leurs factures ! », a-t-il répondu dans un entretien à L’Obs mi-octobre. En tout cas, la commission des comptes de campagne est claire : financer le transport de militants à un meeting, c’est bel et bien une dépense de campagne. Un nouveau front est donc ouvert dans ce dossier à tiroirs. Si la dépense supplémentaire de 10 millions d’euros se confirmait, le total des dépenses de campagne de Nicolas Sarkozy s’élèverait à 50 millions d’euros. C’est deux fois et demi le plafond autorisé.

FRAM reprise après dépôt de bilan

FRAM reprise après dépôt de bilan

 

 

Le voyagiste français Fram, qui emploie 670 salariés, a confirmé aujourd’hui travailler sur une cession de l’entreprise au groupe de vente de voyages en ligne Karavel-Promovacances, avec le souhait de sauvegarder « la très grande majorité des emplois ».  »La direction générale de Fram travaille à une procédure de cession avec le management de Karavel et son actionnaire LBO France », précise un communiqué de la société en difficulté, qui avait annoncé la veille qu’elle déposerait son bilan jeudi, pour faciliter une éventuelle reprise. Depuis une semaine et le retrait de l’offre du conglomérat chinois HNA, la seule offre sur la table était celle de Karavel-Promovacances mais la direction n’avait jamais confirmé officiellement qu’elle travaillait à un projet en ce sens.  Selon la direction, la cession permettrait « l’adossement de Fram à un opérateur industriel expérimenté capable d’assurer la poursuite de l’activité, la sauvegarde de la très grande majorité des emplois ainsi que la préservation des intérêts des clients, des fournisseurs et des différents acteurs de la profession ». Fram précise que ce projet devra être soumis au tribunal de commerce de Toulouse, auprès de qui l’entreprise doit déposer le bilan jeudi. Un comité d’entreprise extraordinaire (CEE) est convoqué le même jour pour faire un point de situation du groupe avec les représentants du personnel. Créé en 1949, fort d’une cinquantaine d’agences en propre, Fram, acronyme de Fer-Route-Air-Mer, reste un des plus gros voyagistes nationaux. Il a transporté plus de 50.000 personnes cet été. Très implanté dans le bassin méditerranéen, le tour-opérateur toulousain a subi de plein fouet les conséquences du printemps arabe et tente depuis de se redresser. Selon le quotidien régional La Dépêche du Midi, sa trésorerie serait exsangue et il aurait un besoin immédiat de 20 millions d’euros.  Son racheteur potentiel, Karavel, a été créé en 2000 et est détenu à 75% par le fonds LBO France depuis mai 2011. Spécialisé dans la vente de séjours sur internet, il avait racheté en 2001 Promovacances, qui est désormais sa marque phare.

 

Télécoms-Orange : ça va mieux

Télécoms-Orange : ça va mieux

Ça va mieux pour Orange qui semble avoir digérer  la batille des prix lancé par ses concurrents.  Orange a en effet  fait état jeudi d’un chiffre d’affaires et d’un excédent brut d’exploitation (Ebitda) en hausse pour la première fois depuis 2009, notamment grâce à des résultats solides en France, ce qui permet à l’opérateur téléphonique de relever son objectif d’Ebitda sur l’année. Le groupe de télécoms français, le quatrième en Europe, a publié un chiffre d’affaires de 10,28 milliards d’euros au troisième trimestre, en hausse de 0,5% à base comparable, soutenu par la croissance des services mobiles à travers le monde, avec un Ebitda retraité de 3,56 milliards (+1,1%). Les résultats d’Orange sont légèrement supérieurs à ceux attendus par les analystes, à 10,22 milliards d’euros de chiffre d’affaires et 3,5 milliards d’euros d’Ebitda selon un consensus fourni par l’entreprise. Comme ses principaux concurrents, Orange a été affecté dans le passé par la violente guerre des prix sur le marché français, commencée après l’arrivée en 2012 de l’opérateur à bas coûts Free Mobile, filiale d’Iliad.

Politique des banlieues : un raté national (Cambadélis)

Politique des banlieues : un raté national (Cambadélis)

Après Malek Bouthie, c’est Cambadélis qui adresse u carton jaune au gouvernement à propos des banlieues. Selon le premier secrétaire du Parti socialiste, la politique menée pour les banlieues est « un raté national ». Il considère que «   on ne s’occupe pas des banlieues où vivent de très nombreux Français, et ceci depuis très longtemps ». Le député de Paris assure ne pas vouloir « laisser ces populations, ces Français, ces citoyens au bord du chemin ». Jean-Christophe Cambadélis semble par ailleurs ne pas s’inquiéter del’accueil très froid reçu par François Hollande lors de son déplacement à La Courneuve (Seine-Saint-Denis), alors qu’il y avait obtenu 65% des voix lors de la dernière présidentielle. « On verra le score à la prochaine présidentielle, élude-t-il. Ça peut être un score hautement majoritaire. Parce que ce n’est pas ce que proposent la droite et l’extrême droite qui va répondre aux problèmes des quartiers« . L’élu considère toutefois que le Président aurait dû aller « beaucoup plus souvent » en banlieue depuis le début de son mandat.

Les républicains : « des péripatéticiennes qui font le trottoir » ! (Collard)

Les républicains : « des péripatéticiennes qui font le trottoir » ! (Collard)

 

Toujours fin et distingué Collard, l’avocat député un peu lourdingue proche du Front national qui a considéré que les républicains faisaient la pute (non péripatéticienne ! c’est plus classe !). Le député du Rassemblement Bleu Marine n’a pas manqué de pointer ces hésitations en condamnant le décalage entre le discours officiel du parti et les divergences locales. « La question est de savoir si Les Républicains sont des péripatéticiennes ou pas », lance Gilbert Collard dans un entretien accordé au Figaro, ce mardi 27 octobre.   »Ils font tous le trottoir; Cela pue la stratégie de studio », condamne le député RMB dans cette interview. Mais il n’est pas le seul porte-voix du FN à condamner par avance toute alliance électorale. Le vice-président du FN, Louis Alliot, tête de liste du parti en région Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon, met aussi en garde Les Républicains : « Tout ce qui sera fait par la droite pour maintenir la gauche sous respiration artificielle relèvera de la haute trahison électorale. » Au Parti socialiste aussi, le débat fait rage autour du front républicain. Si le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, a fermé la porte à toute alliance avec la droite, beaucoup de ténors du parti sont moins catégoriques. Après Anne Hidalgo, c’est Pierre de Saintignon, la tête de liste PS en Nord-Pas-de-Calais-Picardie qui a ouvert la porte à une alliance avec la droite au second tour, lundi 26 octobre sur RTL.

 

Statistiques Chômage : compter les chômeurs ou les emplois ?

Statistiques Chômage : compter les chômeurs ou les emplois ?

 

Au gré des bricolages méthodologiques on peut facilement faire évoluer les chiffres du chômage. Or ce qui est le plus pertinent c’est de mesurer l’évolution de l’emploi et non des chômeurs puisqu’un grand nombre n’est plus pris en compte (RSA non inscrits, certains allocataires handicapés, formation, stages, contrats divers et variés financés par l’Etat, ou tout simplement ceux qui renoncent à ‘actualiser ou à s’inscrire à pôle emploi). Du coup c’est bien l’évolution du nombre d’emplois qui constitue le véritable thermomètre de la situation sociale. En fait en France il y a entre 7 et 8 millions de personnes qui ne travaillent pas alors qu’on parle le plus souvent de 3.5 millions de chômeurs de catégorie A (sans les petits boulots). Une grande partie de cette différence est en quelque sorte amortie par l(aide sociale,  légitime souvent mais pas toujours. Le revers de la médaille c’est un coût difficilement supportable et des déficits chroniques dans les équilibres des comptes sociaux. Dire que le chômage s’améliore alors que cela concerne 0.1% des chômeurs officiels et en fait 0.05% des inactifs non retraités n’a guère de signification ni statistique,  ni sociale, ni économique

Zone euro: moins de crédits pour le privé donc moins de croissance

 

Zone euro: moins de crédits pour le privé donc moins de croissance

La progression des crédits au privé est en recul (seulement 0.6% sur un an) preuve que la croissance ne redémarre pas  vraiment en Europe. Un argument supplémentaire pour que la BCE décide de maintenir ses taux et même de les diminuer dans le futur tout en accélérant sa politique de rachat d’actifs. Il n’est pas certain cependant que cela suffise car la croissance est assez déprimée partout dans le monde et toutes les banques centrales baissent leur taux  (la Suisse qui par exemple vient de décider de maintenir ses taux négatifs ou la Chine qui a décidé de les abaisser) encore. Les crédits accordés par les banques de la zone euro au secteur privé de la région ont en effet continué à progresser en septembre, mais moins fortement que lors du mois précédent, a annoncé aujourd’hui la Banque centrale européenne (BCE). Sur ce mois, les prêts alloués aux entreprises et aux ménages de la zone euro ont progressé de 0,6% sur un an, contre +1% en août et +0,9% en juillet. La croissance de la masse monétaire M3, indicateur avancé de l’inflation en zone euro, est quant à elle restée inchangée par rapport à août, affichant en septembre une hausse de 4,9% sur un an.

Etats-Unis : un manque à gagner de 90 milliards due à l’optimisation fiscale.

Etats-Unis : un manque à gagner de 90 milliards due à l’optimisation fiscale.

 

 

Aux Etats unis le manque à gagner fiscal atteint environ 90 milliards  ; en cause l’ optimisation fiscale qui permet par des montages juridiques complexes de localiser des sociétés dans des paradis fiscaux. Ce n’est pas moins de 2000 dollars d’entreprises américaines qui sont ainsi localisés  à l’extérieur des Etats Unis. Les grandes puissances ont certes décidé de mettre un freine à ce processus mais on voit mal comment le phénomène pourrait être maitrisé dans le mesure où l’internationalisation des capitaux est indissociable de internationalisation des échanges, vrais ou faux.

 

Actu, infos, économie: articles les plus lus

 

 

 

lien:

 

 

 

lien:

Liens

 

 

lien:

    • site poèmes-chansons-théâtre de l’auteur

lien:

Foot- Présidence FIFA : L’UEFA soutient la candidature d’Infantino

Foot- Présidence FIFA : L’UEFA soutient la candidature d’Infantino

 

Candidature de dépannage ou substitution à celle de Platini ? En tout cas les manœuvres diplomatiques sont en cours pour que l’UEFA soit présente dans le processus d’élection du nouveau président de la FIFA. Le secrétaire général de l’UEFA, le Suisse Gianni Infantino, a « accepté d’être candidat » à la présidence de la FIFA, a fait savoir lundi la Confédération européenne de football, en précisant qu’il avait son plein soutien dans sa démarche. Cette annonce a été faite au dernier jour de dépôt des candidatures à cette élection qui aura lieu le 26 février à Zurich. La candidature d’Infantino garantit à l’UEFA d’être présente à ce scrutin. Suspendu pour 90 jours, Michel Platini, président de l’UEFA, ne pouvait en effet déposer officiellement sa candidature dans les délais impartis. S’il obtient cependant en appel l’annulation de sa suspension, le Français pourrait briguer la succession de Sepp Blatter.  Le 8 octobre dernier, l’ancien international français de même que le président démissionnaire de la Fifa ont tous deux été suspendus de toute activité liée au football pour une durée minimale de 90 jours par la commission d’éthique de la Fifa.  La décision a été prise à la suite de l’ouverture par la justice suisse d’une procédure pénale contre Blatter liée en partie au versement en 2011 de deux millions de francs suisses (1,8 million d’euros) à Platini pour une mission réalisée entre 1998 et 2002.  Cette affaire constitue le dernier rebondissement en date du plus grand scandale ayant frappé la FIFA en 111 ans d’histoire, les Etats-Unis ayant inculpé en mai plusieurs de ses responsables pour pots-de-vin et blanchiment d’argent. Les autorités helvétiques enquêtent parallèlement sur la décision d’attribuer les Coupes du monde 2018 et 2022 à la Russie et au Qatar. « Nous sommes ravis que Gianni se présente, et il sait qu’il a notre plein soutien dans sa campagne pour devenir président de la FIFA », a déclaré l’UEFA dans un communiqué, précisant que le Suisse a reçu le soutien unanime du comité exécutif.

Après Hollande, Valls en visite électorale dan les banlieues

Après Hollande, Valls en visite électorale dan les banlieues

 

Près la visite chahutée de Hollnde en Seine St Denis, Valls veut monter que, lui, peut rendre une visite apaisée aux banlieues difficiles. Même sans effet d’annonce. De toute évidence Valls se prépare pour le cas où en 2017….Manuel Valls a donc tenté lundi aux Mureaux (Yvelines) de répondre à l’impatience des territoires défavorisés déçus par les politiques gouvernementales, promettant d’ »agir » encore pour enrayer le « sentiment d’abandon » de ces quartiers. A la veille du dixième anniversaire du début de la vague de violences qui avait embrasé les banlieues en 2005, le Premier ministre et dix-sept membres du gouvernement ont fait le point sur le plan lancé au printemps dernier lors d’un premier comité interministériel sur l’égalité et la mixité sociale.   »Dix ans après, nous sommes ici aux Mureaux, pas pour annoncer un nouveau plan Marshall ou pour injecter de nouveaux milliards pour acheter la paix sociale », a-t-il déclaré en référence au projet annoncé par Nicolas Sarkozy lorsqu’il était au pouvoir et raboté faute de moyens budgétaires. « Nous sommes ici, ensemble, pour agir. » Il a dit comprendre l’impatience des citoyens dans l’attente des résultats de la Politique de la ville lancée il y a 30 ans, qui comprend notamment des programmes de rénovation urbaine et de lutte contre le chômage.   »Même si nous agissons depuis longtemps (…), même si nous avons mis des moyens mérités, nécessaires, indispensables, les résultats, tout le monde le sait, ne sont pas encore la hauteur des attentes », a dit le chef du gouvernement.  A l’occasion de ce déplacement, le gouvernement a publié une première liste noire de 36 communes dans lesquelles l’Etat compte reprendre la main pour compenser le refus de la mairie de respecter le quota de 20% à 25% de logements sociaux imposé par la loi Solidarité et renouvellement urbain (SUR).  Y figurent notamment Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), berceau électoral du président des Républicains, Nicolas Sarkozy, et Fréjus (Var), ville dirigée par le Front national.   Programmé le jour du lancement de la campagne des élections régionales des 6 et 13 décembre, ce déplacement était l’occasion de s’adresser à des habitants de quartiers souvent déçus par la politique du gouvernement socialiste, qui y avait fait de bons scores lors des scrutins de 2012.

Immobilier : concurrence de l’assurance emprunteur freinée par les banques

Immobilier : concurrence de  l’assurance emprunteur freinée par les banques

La concurrence  dans ce domaine ne plait pas trop aux banques. Et pour cause par exemple pour un emprunt de 200 000 euros sur 20 ans on peut  économiser 4 000euros en faisant varier le coût d’assurance de 0.5% à 0.4%. Le législateur est intervenu à plusieurs reprises pour dynamiser la concurrence sur le marché de l’assurance emprunteur, l’UFC Que Choisir tire la sonnette d’alarme sur l’effectivité de certaines avancées et notamment sur la possible substitution de l’assurance emprunteur pendant 12 mois après la souscription d’un crédit immobilier. « Pour stimuler la concurrence, la loi de consommation a prévu la possibilité pour tous consommateurs de changer son assurance pendant 12 mois après la souscription d’un crédit immobilier », explique Cédric Musso, directeur de l’action politique de UFC Que Choisir. Le potentiel d’économie peut être très important. « Le problème c’est que les banques freinent cette possible substitution et les consommateurs s’en sont plaints auprès de nous. Les banques multiplient les prétextes« , poursuit l’expert.

Air France : productivité « à la carte »

Air France :  productivité « à la carte »

Trois nouveaux types de contrats de travail proposé par Air France à ses pilotes intégrant différents degrés d’efforts en termes de productivité, annonce le directeur des ressources humaines de la compagnie aérienne dans un entretien publié lundi par Le Parisien.  Dans le premier type de contrat, le pilote accepte les gains de productivité demandés et sa rémunération est préservée. Dans le deuxième, il travaille plus et voit son salaire augmenter.  Dans le troisième, il peut refuser les efforts de productivité demandés mais son salaire est alors ajusté à la baisse, explique Xavier Broseta, dont les photos, la chemise déchirée par des syndicalistes lors d’un comité central d’entreprise (CCE) le 5 octobre, ont fait le tour du monde. « On a fait cette proposition aux pilotes, on peut l’étendre aux hôtesses et aux stewards. C’est sur la table », dit-il, ajoutant que des négociations avec les personnels au sol débuteront le 6 novembre.  Ces annonces ont été dénoncées par Philippe Evain, président du SNPL (Syndicat national des pilotes de ligne) d’Air France. « Je suis toujours aussi étonné de la forme que cela prend », a-t-il dit sur Europe 1, « on fait des annonces dans la presse qui concernent les organisations professionnelles, on ne leur en parle pas avant bien entendu et puis on guette par voie de médias leur réaction. » « Le dialogue social, ça n’est pas comme ça que ça doit fonctionner. Il y a un vrai problème de dialogue avec cette direction d’Air France », a ajouté Philippe Evain.  Le ministre des Finances, Michel Sapin, a estimé de son côté « légitime » que la direction d’Air France demande à ses pilotes d’accepter des conditions proches de ceux de ses concurrents. « C’est ça qu’il y a derrière cette proposition, c’est ce qu’on appelle le plan A, une meilleure compétitivité par une meilleure maîtrise des coûts des équipages », a-t-il déclaré sur France Inter.

Trois députés français chez Bachar el-Assad

Trois députés français chez  Bachar el-Assad

 

Une visite qui risque encore une fois d’être condamnée officiellement, comme les précédentes. Cependant c’est aussi un ballon d’essai sur lequel on pourra s’appuyer le moment venu pour faire évoluer  la politique française par rapport à Bachar. Officiellement la France et les occidentaux en général veulent le départ immédiat de Bachar mais progressivement on voit bien que les positions évoluent, aux Etats-Unis mais aussi en Allemagne où on pense que la priorité est la lutte contre l’Etat islamique et que la question de la légitimité de Bachar peut être examinée plus tard. D’ailleurs un ministre  russe a affirmé que des élections présidentielles n’étaient plus exclues en Syrie mais après l’élimination de l’Etat islamique. Trois députés français chez Bachar el-Assad Trois députés chrétiens de droite, Jean-Frédéric Poisson, Véronique Besse et Xavier Breton, vont rencontrer Bachar el-Assad à Damas mardi, a-t-on appris lundi dans l’entourage du député Jean-Frédéric Poisson. Le député des Yvelines, est le président du Parti chrétien-démocrate – dont il est le seul parlementaire -, un parti affilié aux Républicains. Xavier Breton, député LR de l’Ain, dirige le groupe d’études sur le Vatican à l’Assemblée. Véronique Besse, députée non-inscrite de Vendée et membre du Mouvement pour la France (MPF), est coprésidente du groupe d’études sur les Chrétiens d’Orient à l’Assemblée. Les trois députés arriveront lundi soir à Beyrouth et se rendront mardi à Damas. Ils doivent rentrer à Paris mercredi soir.  »Ce voyage fait suite à une première rencontre de M. Poisson avec le président syrien en juillet au cours duquel il avait appelé au dialogue avec celui-ci », a-t-on souligné. En mars, le déplacement de quatre parlementaires en Syrie, parmi lesquels le président du groupe d’amitié France-Syrie de l’Assemblée Gérard Bapt (PS), avait provoqué une vive polémique. L’exécutif avait affiché sa colère, notamment car le député LR Jacques Myard, le sénateur LR Jean-Pierre Vial et le sénateur centriste François Zocchetto avaient rencontré Bachar el-Assad, contrairement au député PS.

Assurance-maladie: fraude record en 2014 à relativiser

Assurance-maladie: fraude record en 2014 à relativiser

Toute la presse titre « hausse record de la fraude à la sécurité sociale ». Certes la hausse es certaine mais en valeur absolue la fraude est presqu’insignifiante, de l’ordre de 0.1% des dépenses. C’est toujours trop évidemment mais c’est quand même infime et contrairement à ce qui est parfois affirmé les patients ne sont responsables que de 20% de ces fraudes. Le montant des fraudes détectées à l’Assurance-maladie s’est monté à près de 200 millions d’euros en 2014, en hausse de 17% sur un an, et les professionnels de santé sont les premiers fraudeurs, selon Les Échos. Le quotidien économique souligne que ces chiffres «ne concernent que la Caisse nationale d’assurance-maladie des travailleurs salariés» où «se concentrent 96 % des fraudes».   L’an dernier, le montant des fraudes et activités fautives détectées «s’est élevé précisément à 196,2 millions, contre 167,1 millions en 2013», précisent Les Échos qui évoquent un «nouveau record historique». Un montant qui reste modeste en comparaison des 178 milliards d’euros de dépenses de santé en 2014, d’autant que les pénalités financières prononcées «n’ont pas dépassé 12,3 millions d’euros».  Les fraudes sont «principalement repérées chez les professionnels de santé», explique le quotidien. «Avec 73,1 millions d’euros, ils ont détourné 37 % de ces 196 millions d’euros». Viennent ensuite les établissements de santé, poursuit le journal, avec «52,6 millions d’euros (27 % du total)». Les assurés sont eux «les auteurs de moins de 20 % des fraudes, à 38,8 millions d’euros». Interrogée par l’AFP, l’Assurance-maladie n’a pas démenti ces chiffres

 

Viande- Alimentation : 700 additifs !

Viande- Alimentation : 700 additifs !

 

Le rapport de l’Oms sur le risque de cancer en cas de consommation excessive de viande industrielle concerne le type délavage mais tout autant le mode de préparation et de conservation. Pas étonnant pas moins de 700 additifs sont utilisés dans la chimie alimentaire. Or d’Après  Consoglobe  80 additifs sur 700 seraient vraiment inoffensifs. Mais même inoffensive cette chimie alimentaire fait peur rien qu’à en lire une liste non exhaustive ! Bon appétit !

  L’additif E160 plus connu sous le nom de bêtacarotène extrait de carottes

  E100 – E102 – E103 – E104 – etc

  E100 : Curcumine = Colorant jaune d’origine végétale

  E101 : Riboflavine (lactoflavine, vitamine B2) = Colorant jaune d’origine végétale

  E140 : Chlorophylle et chlorophylline = Colorant vert d’origine végétale

  E160c : Extrait de Paprika = Colorant d’origine végétale (considéré sans danger mais cependant interdit en Australie)

  E160e : Bêta-Apocarotenol-8 (C30) = Colorant et antioxydant orange synthétique

  E160f : Ester éthylique de l’acide bêta apocaroténique-8 (C30) = Colorant et antioxydant de synthèse

  E161 : Xanthophylle = Colorant jaune d’origine végétale (interdit cependant en Suisse)

  E162 : Rouge de betterave ou Bétanine = Colorant rouge dérivé des betteraves

  E163 : Anthocyanes = Colorant entre le rose, le violet et le bleu dérivé de fruits et de légumes

  E170 : Carbonate de calcium = Colorant naturel dérivé du calcaire

  E172 : Oxydes de fer – Hydroxydes de fer = Colorants jaune, marron, noir ou rouge dérivé d’oxydation du fer

  E263 : Acétate de calcium = Acidifiant d’origine naturelle ou chimique (considéré comme peu toxique lorsqu’il est consommé oralement)

  E297 : Acide fumarique = Acidifiant synthétique

  E301 : (L-)Ascorbate de sodium = Antioxydant chimique ou produit par génie génétique

  E302 : (L-)Ascorbate de calcium = voir E301

  E303 : Diacétate d’ascorbyle = voir E301

  E304 : Esters d’acides gras de l’acide ascorbique, Palmitate d’ascorbyle, Stéarate d’ascorbyle = voir E301

  Végétariens selon certains rapports, le E304 pourrait parfois être d’origine animale

  E306 : Extrait riche en Tocophérols = Vitamine E d’origine végétale servant d’antioxydant et de stabilisant

  E307 : Alpha-Tocophérol = Vitamine E de synthèse ayant le même rôle que le E306

  E308 : Gamma-Tocophérol = voir E307

  E309 : Delta-Tocophérol = voir E307

  E322 : Lécithines = Antioxydant et émulsifiant d’origine végétale ou animale, dérivé du tournesol, du soja et du colza ou encore des oeufs. Si dérivé d’OGM :

des rapports assez récents dévoilent certains risques lors de surconsommation tels que : bouffées de chaleur et risques d’allergie.

  E330 : Acide citrique = Antioxydant et acidifiant d’origine végétale, parfois fabriqué synthétiquement ou par génie génétique. Attention ! Peut parfois contenir du GMS(1) (glutamate monosodique) Risques à fortes doses : réactions cutanées et érosion des dents.

  E331 : Citrates de sodium (aussi citrates de mono sodium, de di sodium et de tri sodium) = Acidifiant dérivé de l’acide citrique et qui pourrait être obtenu par génie génétique.

  E334 : Acide tartrique (L(+)) = Antioxydant pouvant être d’origine naturelle, chimique ou produit par génie génétique

  E335 : Tartrates de sodium (L(+)), mono, di et trisodique = Antioxydant et acidifiant d’origine naturelle dérivé de l’acide tartrique. Souvent utilisé dans les aliments pour nourrissons/enfants. En grande quantité peut provoquer des diarrhées.

  E336 : Tartrates de potassium = voir E335 selon un ouvrage(2), cet additif pourrait représenter certains risques pour les personnes ayant des problèmes de rein ou de foie.

  E337 : Tartrates double de potassium et de sodium = voir E335

  E350 : Malate(s) de sodium ou Malate acide sodium = Acidifiant et correcteur d’acidité, dérivé de l’acide malique.

  E351 : Malates de potassium = voir E350

  E352 : Malate(s) de calcium ou Malate acide de calcium = voir E350

  E353 : Acide métatartarique = Acidifiant, stabilisant et correcteur d’acidité de synthèse (surtout utilisé pour le vin)

  E354 : Tartrate de calcium = voir E353

  E356 : Adipate de sodium = acidifiant de synthèse qui peut remplacer le sel

  E357 : Adipate de potassium = voir E356

  E400 : Acide alginique = Épaississant, gélifiant et agent d’enrobage d’origine naturelle dérivé d’algues brunes lavées et broyées. Leur pulpe est ensuite traitée chimiquement. Consommé en trop grande quantité, cet additif pourrait avoir un effet laxatif et diminuer l’absorption intestinale de certains minéraux.

  E401 : Alginate de sodium = dérivé du E400, s’y référer

  E402 : Alginate de potassium = dérivé du E400, s’y référer

  E403 : Alginate d’ammonium = dérivé du E400, s’y référer

  E404 : Alginate de calcium = dérivé du E400, s’y référer

  E417 : Gomme Tara = Épaississant dérivé des graines du buisson Tara (Caesalpinia Spinosa) originaire d’Amérique latine et d’Afrique. Légers risque d’allergies.

  E440a : Pectines = Épaississant et supports pour additifs d’origine naturelle et dérivé de pommes, betteraves sucrières ou d’écorces d’oranges. Légers risques de flatulences ou troubles gastriques si consommé en trop grande quantité

  E440b : Pectines amidées = Obtenu par le traitement ammoniaqual des pectines. Voir E440a

  E445 : Esters glycériques de résines de bois = Agent troublant et stabilisant de synthèse dérivé de résine. Parfois d’origine animale ou transgénique (OGM). Considéré comme inoffensif car utilisé à faible dose. À vous de juger.

  E470a : Sels de sodium, de potassium et de calcium d’acides gras = Émulsifiants, agents et supports d’enrobage dérivés de graisses et d’huiles alimentaires, d’origine animale ou encore d’oléagineux transgéniques.

  E470b : Sels de magnésium d’acides gras = voir E470a. Considéré inoffensif mais l’origine n’est jamais citée…

  E481 : Stéaroyl-2-lactylate de sodium = Émulsifiant et améliorant de panification de synthèse.

  E482 : Stéaroyl-2-lactylate de calcium = voir E481

  E483 : Tartrate de stéaryle = voir E481

  E500 : Carbonates de sodium, carbonate acide de sodium, sesquicarbonate de sodium = Anti-agglomérants et correcteurs d’acidité de synthèse, également utilisé en tant que poudre à lever.

  E501 : Carbonate de potassium, carbonate acide de potassium = Anti-agglomérant et correcteur d’acidité, également utilisé en tant que poudre à lever ou support pour additifs.

  E503 : Carbonate(s) d’ammonium, carbonate d’acide d’ammonium = Anti-agglomérant et correcteur d’acidité de synthèse, également utilisé en tant que poudre à lever

  E504 : Carbonate de magnésium, carbonate acide de magnésium = voir E503

  E528 : Hydroxyde de magnésium = Correcteur d’acidité de synthèse (interdit en Australie)

  E551 : Dioxyde de silicium = Anti-agglomérant, support pour arômes/colorants et auxiliaire technologique de synthèse. Le dioxyde de silicium est tout simplement de la poussière de roche que le corps humain n’assimile qu’en infime quantité et élimine le reste dans les urines et les selles.

  E558 : Bentonite = Anti-agglomérant, auxiliaire technologique et support pour colorants d’origine naturelle dérivé de roche volcanique.

  E570 : Acides gras = Agents d’enrobage, émulsifiants et anti-agglomérants d’origine naturelle, parfois animale ou de végétaux transgéniques. Légers risques d’allergies

  E574 : Acide gluconique = Correcteur d’acidité de synthèse dérivé du glucose et pouvant être aussi d’origine animale ou d’oléagineux transgéniques.

  E575 : Glucono-delta-lactone = Correcteur d’acidité, stabilisant et séquestrant, utilisé entreautres pour renforcer la couleur des charcuteries.

  E576 : Gluconate de sodium = voir E575. Interdit en Australie.

  E577 : Gluconate de potassium = voir E575. Interdit en Australie.

  E578 : Gluconate de calcium = même utilisation que le E575, mais il est intéressant de savoir que cet additif est également utilisé industriellement pour purifier les stations d’épuration(4)… douteux ?

  E579 : Gluconate ferreux = Agent séquestrant, régulateur de couleurs et stabilisant de synthèse ou dérivé de maïs transgénique, principalement utilisé pour stabiliser la couleur des olives noires.

  E585 : Lactate ferreur ou lactate de fer II = Stabilisant de couleur de synthèse ou d’origine animale, seulement autorisé pour les olives noires.

  E901 : Cire d’abeille blanche = cire naturelle servant d’anti-agglomérant, d’agent d’enrobage et de support. Aussi autorisé en tant que support pour les colorants naturels dans l’alimentation biologique.

  E902 : Cire de Candelilla = Cire naturelle extraite d’une plante du Sahara utilisée comme anti-agglomérant naturel.

La viande industrielle est Cancérigène (OMS)

 

 

Le rapport de l’OMS qui en quelque sorte officialise le risque de cancer avec une consommation excessive de viande transformée n’apporte en fait pas d’élément nouveau. Il ya longtemps que ce risque a été dénoncé par les scientifiques surtout depuis que la viande est produite et transformée de manière industrielle. (Par ailleurs il existe bien d’autres risques). L’élevage hors sol, souvent nourri avec une alimentation gonflée d’engrais,  de pesticides, d’OGM, de farines d’origine douteuse constitue le premier facteur explicatif ; ensuite vient le mode de préparation cuisson, préparation, conservation avec l’ajout d’innombrables additifs dont beaucoup très dangereux. La consommation de viande transformée mais aussi probablement celle de viande rouge augmentent les risques de cancer, selon un rapport du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) dont les résultats ont été publiés lundi.   »Le groupe de travail du CIRC a conclu que la consommation de viande transformée provoque le cancer colorectal », soulignent les experts de cette agence de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui ont passé en revue plusieurs centaines d’études pour parvenir à cette conclusion. Le CIRC ajoute qu’une association avec le cancer de l’estomac a été observée mais les données ne sont en l’occurrence pas concluantes. La viande transformée peut désigner aussi bien le jambon ou les saucisses, autrement dit toutes les viandes qui ont subi un processus de maturation, de fermentation, de salaison ou de fumaison, comme la charcuterie. Dans le cas de la viande rouge, les résultats ne sont pas suffisamment solides. Ils semblent toutefois indiquer une association entre sa consommation et le cancer colorectal mais aussi des liens avec les cancers du pancréas et de la prostate.  Selon les experts, chaque portion de 50 grammes de viande transformée consommée quotidiennement augmente le risque de cancer colorectal de 18%. « Pour un individu, le risque de développer un cancer colorectal en raison de sa consommation de viande transformée demeure faible, mais ce risque augmente avec la quantité de viande consommée », juge Kurt Straif, du CIRC. « Compte tenu du grand nombre de personnes qui consomment de la viande transformée, l’impact mondial sur l’incidence du cancer revêt une importance de santé publique », ajoute-t-il. Les régimes alimentaires riches en viande transformée sont à l’origine de 34.000 décès par an dans le monde, selon une étude menée par le Global Burden of Disease Project et citée par le CIRC. Par comparaison, le tabac est responsable chaque année d’environ un million de décès par cancer, l’alcool de 600.000 et la pollution de l’air de plus de 200.000 décès, d’après des statistiques du CIRC.   »Ces résultats confirment les recommandations de santé publique actuelles appelant à limiter la consommation de viande », selon Christopher Wild, directeur du CIRC. Mais, poursuit-il, la viande rouge n’est pas dénuée de qualités nutritives. Il revient donc aux gouvernements nationaux et aux agences de régulation internationale de mener une étude de risques en soupesant les risques et les avantages.

Chômage : une baisse truquée

Chômage : une baisse truquée 

 

 

 

 

Il y aurait une baisse de 25 000 chômeurs sur 3.5 millions, une variation inférieure à 1% déjà insignifiante. On ne peut évidemment que se réjouir de la baisse du chômage à condition cependant que cette baisse ne soit l’aboutissement d’un bricolage méthodologique. Or si effectivement les chiffres font apparaitre une baise d’environ 25 000 chômeurs. Il  ne faut surtout pas oublier que Pôle emploi a changé de méthode pour comptabiliser les chômeurs depuis juin. En gros pour schématiser on ne compte plus comme chômeurs c eux qui sont par exemple en formation ou en stage. Et comme on a multiplié les contrats jeunes, par définition précaires, mécaniquement les statistiques du chômage baissent.  Du coup  le nombre de demandeurs d’emplois inscrits en catégorie A à Pôle emploi a fortement reculé en septembre: précisément de 24.700 en France entière (dom compris) et de 23.800 dans la seule métropole. Cette baisse, la sixième en 41 mois de présidence Hollande et la troisième en 2015, ramène à un peu plus de 3,81 millions le nombre de chômeurs en catégorie A en France entière (et 3,55 millions dans la seule métropole). Il s’agit surtout de la plus forte baisse enregistrée en catégorie A (hors bug SFR d’aout 2013) depuis… novembre 2007. Soit près de 8 ans, ce qui n’est pas rien! «La tendance est donc orientée à la baisse puisque, pour la première fois depuis début 2011, le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A a reculé sur 4 mois», se contente de se féliciter par communiqué Myriam El Khomri, la nouvelle ministre du Travail. Et ce, même si sur un an, les totaux affichent encore une hausse de près de 110.000 chômeurs. Le satisfecit gouvernemental ne s’arrête pas là. Il se poursuit avec le nombre de demandeurs d’emplois de moins de 25 ans, qui a reculé de 2,6% en France métropolitaine sur un mois en septembre. «La tendance est claire, juge alors Myriam El Khomri: il s’agit du quatrième mois consécutif de baisse, ce qui porte à 24.700 le recul du nombre de jeunes inscrits depuis fin mai. Cela prouve l’efficacité de nos dispositifs en faveur de l’emploi des jeunes (emplois d’avenir, Garantie jeunes, contrats de génération, relance de l’apprentissage)». «Le mouvement de réforme engagé par le gouvernement va se poursuivre» Myriam El-Khomri  La ministre du Travail ne dit en revanche pas un mot de la très légère hausse enregistrée en tenant compte des chômeurs en activité réduite (catégories B et C): +1800 en France métropolitaine et +1000 dom inclus. Une hausse portant à près de 5,73 millions le nombre de demandeurs d’emploi en catégories A, B et C en France entière, un nouveau record. Elle ne dit rien non plus de la nouvelle très forte progression du nombre de chômeurs de longue durée enregistrée en septembre (+1%, soit +23.800 chômeurs), portant à 44,8% la part des demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi depuis plus d’un an en métropole. Là encore, un record! Pis, le nombre de demandeurs d’emploi pointant à Pôle emploi depuis plus de 3 ans, les vrais exclus de la politique de lutte contre le chômage, a une nouvelle fois explosé de 1,2% pour désormais frôler les 800.000 inscrits…

 

1...34567...31



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol