PSG- St Etienne : enfin du rythme

PSG- St Etienne : enfin du rythme

 

Les parisiens ont en effet abandonné leur rythme de sénateurs qui leur permettait de gagner par un but un petit but d’écart quand ils auraient dû en marquer 3 ou 4.  Comme face à St Etienne ; Du rythme de la vivacité, des tirs au but, de l’encagement avec encore de la maladresse devant le but (IBRA et Cavani) chez qui c’est récurrent maintenant ;   Paris a donc signé une cinquième victoire d’affilée en battant Saint-Etienne (4-1), dimanche pour la 11e journée de Ligue 1. Un ton au-dessus des Verts, les Parisiens s’envolent en tête de la L1 avec 7 points d’avance sur Angers. En revenant sur la pelouse du Parc des Princes pour débuter la seconde période, les joueurs de l’AS Saint-Etienne étaient bien conscients de devoir proposer autre chose que leurs 45 premières minutes, passées à courir après le ballon et les Parisiens. Le problème, c’est que la bonne volonté stéphanoise n’aura tenu que trois minutes, le temps qu’Edinson Cavani, servi sur un plateau par Zlatan Ibrahimovic, n’inscrive le deuxième but parisien (2-0, 48e). Suffisant pour couper toute envie de rébellion aux joueurs de Christophe Galtier, à qui la pelouse du Parc ne réussit décidément pas, après le 5-0 reçu la saison dernière en Ligue 1. Il faut dire que les Verts n’ont jamais eu le moindre espoir de l’emporter. Jamais dans le coup, toujours en retard et dépassés, que ce soit tactiquement ou techniquement, les Stéphanois étaient bien loin de pouvoir inquiéter les Parisiens, qui viennent peut-être de réaliser leur meilleur match de la saison. Très concentrés, les joueurs de Laurent Blanc ont été impressionnants sur le plan offensif, avec de nombreuses occasions sur le but de Ruffier, canardé pendant 90 minutes. Angel Di Maria aussi a réalisé son meilleur match depuis son arrivée dans la capitale française en se baladant entre les lignes pour servir les flèches parisiennes. Zlatan Ibrahimovic, qui a moins décroché et a joué plus comme un vrai 9, a marqué son 12e but en 10 rencontres contre l’ASSE (3-0, 67e) et a beaucoup combiné avec Edinson Cavani. Layvin Kurzawa a lui prouvé qu’il pouvait être ce que Digne n’avait jamais démontré la saison dernière, à savoir une alternative plus que crédible à Maxwell sur le flanc gauche. Sur le plan collectif, Paris a également affiché une rare maîtrise tout au long de la rencontre, mis à part dans les minutes qui ont suivi le (joli) but contre son camp de Marco Verratti.  (3-1, 73e), et ont joué jusqu’au bout, comme le prouve ce but inscrit par Lucas, entré

0 Réponses à “PSG- St Etienne : enfin du rythme”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol