Taxe télécoms : une petite taxe augmentée en douce

Taxe télécoms : une petite taxe augmentée en douce

 

C’est le principe de l’ingénierie fiscale française, on commence par une petite taxe et progressivement on l’augmente. C’est le cas pour la taxe télécom. Et tout cela pour financer les gaspillages de l’audiovisuel public. Le tout étant payé d’une manière ou d’une autre par le consommateur. Les députés ont adopté lundi soir un amendement, présenté par la ministre de la Culture, Fleur Pellerin, lors de l’examen du projet de budget 2016, qui vise à augmenter de 0,1% supplémentaire la « taxe télécoms » servant à financer l’audiovisuel public, suscitant la colère de la fédération française des télécoms (FFT). Cette nouvelle hausse suit une première annonce en la matière qui avait fait passer la taxe de 0,9% du chiffre d’affaires des opérateurs à 1,2% mi-septembre et désormais, donc, 1,3% après l’adoption de ce nouvel amendement. Dans la foulée de son adoption, le président de la FFT, Didier Casas, a estimé que ce vote était vu comme « une provocation » par les opérateurs membres de la FFT (dont Free Mobile ne fait pas partie), qui « expriment leur colère » face à cette décision

0 Réponses à “Taxe télécoms : une petite taxe augmentée en douce”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol