Volkswagen: l’enquête se durcit aux États-Unis

Volkswagen: l’enquête se durcit aux États-Unis

L’administration américaine va durcir son enquête concernant la tricherie sur les émissions polluantes en avançant l’hypothèse que la concurrence a été faussée par les annonces erronées du constructeur en matière de pollution. Le constructeur avait en effet fondé son argumentation sur l’idée que le diesel de Volkswagen était moins polluant que les véhicules à essence. Un argument qui devait peser sur le consommateur puisque contrairement par exemple à la France le carburant diesel est plus cher que l’essence, il fallait donc trouver pour Volkswagen n’argument environnemental. Argument environnemental évidemment fallacieux. La Commission fédérale de la Concurrence américaine (FTC) s’est jointe mercredi aux autres administrations américaines enquêtant sur le constructeur automobile allemand Volkswagen dans l’affaire des moteurs diesel truqués.  »Je peux confirmer que la FTC travaille en coordination avec les autres agences qui enquêtent sur Volkswagen », a indiqué un porte-parole de la FTC, Justin Cole, dans un communiqué. Ces autres agences sont le ministère de la Justice et l’Agence de protection de l’environnement (EPA). Volkswagen a admis le mois dernier, suite aux révélations des autorités américaines, avoir équipé 11 millions de véhicules dans le monde d’un logiciel capable de fausser les résultats des tests antipollution. Le groupe, mastodonte aux 12 marques (VW, Audi, Skoda…) et 200 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel, se débat depuis avec ce scandale de dimension mondiale. Le groupe a déjà dû changer de patron et provisionner 6,5 milliards d’euros pour faire face notamment à un gigantesque rappel de voitures.   La FTC enquête entre autres sur les campagnes de publicité du constructeur aux Etats-Unis vantant ses modèles diesel comme « propres » et contribuant à la protection de l’environnement. Les motorisations diesel sont beaucoup moins répandues pour les voitures particulières aux Etats-Unis qu’en Europe et le carburant diesel y est plus cher que l’essence standard. VW y avait donc promu

0 Réponses à “Volkswagen: l’enquête se durcit aux États-Unis”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol