Menace de krach ? (FMI)

Menace de krach ?  (FMI)

Ce n’est pas exactement l’expression que reprend le FMI qui pourtant attire l’attention sur l’excès d’endettement des l entreprises des pays en voie de développement mais pas seulement. Faute de croissance suffisante,  la rentabilité des entreprises des pays en développement se tasse sérieusement par ailleurs l’écroulement du prix des matières premières affecte aussi les résultats. Cet endettement pourrait représenter de 15 à 25 % du PIB. Le FMI craint surtout un relèvement des taux américains qui pourrait créer un mouvement de panique notamment des mouvements de retrait de placement à risque y compris sur les produits dérivés d’obligation. Le resserrement du crédit qui en découlerait viendrait encore accroître la difficulté des entreprises voir de certains états trop endettés. L’excès d’endettement des entreprises dans les pays émergents, estimé à 3.000 milliards de dollars (2.666 milliards d’euros) menace de provoquer un rationnement du crédit et des sorties de capitaux dans des économies déjà pénalisées par la baisse des cours des matières premières, a prévenu mercredi le Fonds monétaire international (FMI).  Dans un nouveau rapport sur la stabilité financière dans le monde, le FMI estime qu’un retrait désordonné des mesures de soutien à l’économie dans les pays développés pourrait déclencher « un cercle vicieux de ventes paniques, de remboursements et un surcroît de volatilité. »  La Réserve fédérale américaine a dit être en bonne voie pour une première hausse de ses taux directeurs, en près d’une décennie, avant la fin de cette année. L’excès d’endettement dans les économies émergentes représenterait en moyenne 15% de leur produit intérieur brut, un ratio qui atteindrait 25% en Chine, selon le FMI. Les pays émergents, où les entreprises ont pu s’endetter facilement pour atténuer les conséquences négatives de la crise financière mondiale, sont désormais exposés à un ralentissement du crédit, poursuit le FMI.   »Les bilans des entreprises et des banques sont tendus », écrit le FMI qui appelle à une surveillance prudentielle immédiate « des entreprises vulnérables et systémiquement importantes, de même que les banques et autres secteurs qui y sont étroitement liés. » L’exposition au risque de crédit de la Chine, qui est en pleine transition de son modèle économique, est particulièrement préoccupante, estime le FMI. La chute de près de 40% des marchés boursiers chinois entre la mi-juin et la fin août et la dévaluation inattendue du yuan par Pékin le 11 août ont provoqué de fortes turbulences sur les marchés financiers internationaux. « Un impact potentiellement négatif sur la qualité d’au moins 800 milliards de dollars d’engagements bancaires transfrontaliers figure parmi les répercussions financières directes », des évolutions en Chine, avertit le FMI, qui estime toutefois que Pékin devrait améliorer l’accès des entreprises à la Bourse comme alternative aux financements bancaires. Mais les Etats-Unis ne sont pas en reste. Le FMI estime à 1.500 milliards de dollars le levier induit par les positions sur les dérivés des fonds obligataires américains qui pourraient être massivement débouclées si la normalisation monétaire de la Fed devait entraîner des chocs de liquidité. Banquiers, investisseurs et régulateurs ont fait part de leurs inquiétudes devant les poussées de volatilité sur les marchés obligataires, en particulier après le « krach éclair » du 15 octobre 2014 sur le marché de la dette publique américaine.

0 Réponses à “Menace de krach ? (FMI)”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol