Croissance États-Unis : création record d’emplois

Croissance États-Unis : création record d’emplois

La très forte croissance des créations d’emplois en septembre confirme la très forte reprise au États-Unis sur une tendance annuelle de presque 4 %. Une croissance insolente par rapport à la plupart des autres pays surtout soutenus par la consommation intérieure qui représente les deux tiers du pénible ; une consommation largement soutenue par la politique accommodante de la Fed qui se trouve ainsi légitimée. Reste à savoir si la Fed va prendre le risque de casser cette dynamique en relevant ses taux alors que la croissance mondiale, elle, se tasse. Le secteur privé aux Etats-Unis a créé 200.000 emplois en septembre, soit le chiffre le plus élevé depuis juin, selon l’enquête mensuelle du cabinet spécialisé ADP publiée mercredi. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne 194.000 créations d’emplois. Le nombre d’emplois créés en août a été révisé en légère baisse, à 186.000 contre 190.000 en première estimation. Ces statistiques, publiées conjointement par ADP et Moody’s Analytics, paraissent deux jours avant la publication des chiffres mensuels de l’emploi aux Etats-Unis par le département du Travail, lequel compile à la fois les chiffres du secteur privé et du secteur public. Les économistes interrogés par Reuters anticipent en moyenne 203.000 créations d’emplois en septembre aux Etats-Unis, après les 173.000 d’août qui étaient le total le plus faible en cinq mois. Le taux de chômage, lui, est prévu stable à 5,1%. Cela grâce Une croissance presqu’insolente au regard des autres zones du monde. Une croissance de l’ordre de 4% sur l’année largement soutenue par la consommation intérieure et qui doit beaucoup à la politique accommodante de la FED. Donc à la création de monnaie alors que la plupart des autres banques centrales ont mis plusieurs années à emboiter le pas à la FED. Les économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne une croissance confirmée à 3,7%. Les dépenses des ménages, qui représentent plus des deux tiers de l’activité économique aux Etats-Unis, ont notamment contribué à cette révision à la hausse. Favorisées par la baisse des prix à la pompe et l’augmentation des prix de l’immobilier, qui fait croître le patrimoine des ménages propriétaires, elles ont affiché au deuxième trimestre une progression de 3,6% alors que leur augmentation avait été estimée à 3,1% le mois dernier. Pour le deuxième trimestre, outre ceux de la consommation, le département du Commerce a revu en hausse les chiffres de l’investissement dans la construction non-résidentielle, qui affiche désormais une croissance annualisée de 4,1%. Les derniers chiffres du PIB incluent aussi une accumulation des stocks moins importante qu’estimé jusqu’à présent: les stocks ont contribué à la croissance globale à hauteur de 0,02 point de pourcentage seulement, contre 0,22 point annoncé auparavant. Les profits après impôt des entreprises (après ajustement de la valeur des stocks et de la consommation de capital) affichent quant à eux un rebond de 2,6%, deux fois plus marqué que dans l’estimation précédente.

 

0 Réponses à “Croissance États-Unis : création record d’emplois”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol