Syrie : la diplomatie du slalom de Hollande

Syrie : la diplomatie du slalom de Hollande

 

 

D’une certaine manière la France pratique le slalom en matière de diplomatie. Ainsi depuis des mois elle réclame le départ de Bachar El-Assad, un préalable à toute constitution d’une large coalition internationale contre l’État islamique. Elle s’oppose par ailleurs à ce que la Russie ou l’Iran fasse parti de cette alliance. Or la France se trouve aujourd’hui relativement isolée. Les États-Unis en effet s’efforcent  d’associer  dans l’alliance internationale toutes les parties intéressées sans exclusive. Merkel vient par ailleurs de déclarer qu’il fallait inclure Bachar El-Assad dans cette alliance. Du coup toute perspective de position commune de la part de l’union européenne paraît impossible compte tenu de la position de la France et de celle de l’Allemagne. Pour sortir de cette contradiction Hollande vient donc de solliciter l’ONU pour une nouvelle conférence sur le sujet. Une manière sans doute pour lui de s’abriter derrière un éventuel accord de l’ONU aux fins de masquer son changement de stratégie. Une méthode qu’il a d’ailleurs utilisée vis-à-vis de l’Iran en s’opposant fermement pendant longtemps à l’accord sur le nucléaire puis en s’y ralliant tardivement. François Hollande a donc appelé mercredi à Bruxelles à l’organisation d’une nouvelle conférence de l’Onu sur la Syrie, à la suite de celles de juin 2012 et janvier 2014 dites de « Genève I et II». Ces conférences avaient échoué, en raison notamment de désaccord sur le maintien à son poste de Bachar al-Assad, défendu avec force par la Russie et l’Iran.  « Tous ceux qui peuvent contribuer à trouver une solution politique en Syrie doivent être mis autour de la table », a déclaré le président français à son arrivée à un sommet européen sur les réfugiés. « C’était le principe des conférences de Genève (…) et moi j’appelle à ce qu’une nouvelle conférence permettent à tous les pays qui veulent que la paix revienne en Syrie puisse y contribuer », a-t-il ajouté. Une sorte de revirement qui ne dit pas son nom aussi le constat d’inefficacité de la politique étrangère française.

0 Réponses à “Syrie : la diplomatie du slalom de Hollande”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol