La guerre des liquidités et après ?

La guerre des liquidités et après ?

 

Il est clair que devant les différentes crises les banques centrales se sont maintenant engagées dans une guerre des liquidités dont on ne sait pas où elles vont conduire l’économie mondiale. Le ralentissement de l’activité a justifié le déversement de masse de liquidités. Des liquidités qui ont souvent servi à soutenir artificiellement des cours boursiers en décalage avec les résultats de l’économie réelle. Aujourd’hui on assiste à un ajustement du décalage entre des cours surévalués et l’environnement économique. La banque centrale des États-Unis, la Fed a initié le mouvement ; elle a en suite été suivi par d’autres notamment la BCE est maintenant la Chine. Du coup cela provoque des mouvements erratiques des parités monétaires. L’objectif est de parvenir sans le dire à opérer des dévaluations monétaires compétitives pour masquer les évolutions structurelles qui seraient nécessaires notamment en matière d’équilibre budgétaire. Ces dévaluations sont d’autant plus possibles dans la conjoncture qu’elle ne provoque pas d’importation de l’inflation. En effet l’inflation est muselée  par la faiblesse de la demande qui pèse sur les prix. Ce phénomène est toutefois temporaire et des ajustements de prix s’opéreront très rapidement au premier signe du redressement économique. Ce sera le cas pour l’énergie en général et le pétrole en particulier. De ce point de vue le contre-choc risque d’être assez rude. À un moment un autre les taux devront être revus à la hausse pour garantir un minimum de rentabilité aux investissements financiers. En attendant ce flot de liquidités permet de remettre à plus tard les ajustements et réformes structurelles qui seraient nécessaires pour assainir les fondamentaux. Le danger de ces politiques très à accommodantes si elles devaient se poursuit de manière inconsidérée c’est qu’il pourrait créer un éclatement de bulles qui auraient alors des conséquences dramatiques sur la croissance mondiale. À défaut de gouvernance mondiale, chaque zone économique apporte sa contribution de manière isolée à la fuite en avant dont personne ne peut dire aujourd’hui qu’elles seront les incidences. Ce qu’on sait en tout cas  c’est que solliciter de manière excessive la planche à billets a toujours des limites.

0 Réponses à “La guerre des liquidités et après ?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol