• Accueil
  • > politique
  • > Fessenheim : une nouvelle « approximitude » de Ségolène

Fessenheim : une nouvelle « approximitude » de Ségolène

Fessenheim : une nouvelle « approximitude » de Ségolène

Encore une fois Ségolène s’est singularisée avec une nouvelle bavure. Elle a en effet affirmé que Fessenheim ne fermerait qu’après l’ouverture de Flamanville. Compte tenu de nouveaux incidents techniques Flamanville n’ouvrira pas avant 2018. Du coup la promesse de Hollande  de fermer Fessenheim d’ici 2007 est remis en cause par la déclaration de Ségolène. Ségolène qui n’est pas à son premier essai en matière de bavures et d’»appromixitude». D’une certaine manière c’est même sa marque de fabrique ;  l’essentiel pour elle est de parler chaque jour ou presque sur tous les sujets quitte  à dire souvent n’importe quoi et  le contraire le lendemain. Mais elle le dit avec l’aplomb d’une posture  quasi princière,   posture qui lui confère un statut de folle du roi dont la mission principale et de paix l’espace médiatique. La fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim  »d’ici à la fin » du quinquennat, en 2017, « reste l’objectif » du gouvernement, a déclaré mardi soir une source gouvernementale. Ségolène Royal « n’a pas parlé de 2018 pour la fermeture de Fessenheim », a assuré cette source, après que la ministre de l’Écologie a déclaré que, « quand Flamanville ouvrira, Fessenheim devra fermer ». À des journalistes qui l’interrogeaient sur les conséquences pour Fessenheim du report de l’ouverture de l’EPR de Flamanville, Ségolène Royal avait expliqué mardi que la loi avait prévu un plafonnement de la production d’énergie nucléaire. « Ce qui veut dire que quand Flamanville ouvrira, Fessenheim devra fermer. Donc, Flamanville va ouvrir d’ici à 2018. Et donc en effet, Fessenheim devra fermer », a-t-elle dit. En fin d’après-midi, sur Twitter, Mme Royal a néanmoins tenu à assurer que « la fermeture de Fessenheim n’est pas reportée, elle doit être organisée dans le cadre de la nouvelle loi. Il n’y a aucun sujet de polémique« , alors que ses premiers propos, interprétés comme un possible report, avaient été fraîchement accueillis dans les milieux antinucléaires, chez Europe Ecologie-Les Verts, mais aussi à Berlin.

0 Réponses à “Fessenheim : une nouvelle « approximitude » de Ségolène”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol