Rachida Dati : des insultes mais pas de réponse !

Rachida Dati : des insultes mais pas de réponse !

 

Après avoir insulté la journaliste Élise Lucé Rachida Achille Dati avec la suprême élégance qui la caractérise persiste et signe. Pas question de répondre aux actions de lobbying qu’elle mène pour le compte de l’entreprise Engie (ex-GDF Suez).  en Europe en prétextant le caractère douteux de l’émission qu’anime Élise Lucé (info du Figaro).  Dans le cadre d’une enquête pour Cash Investigation sur les voyages présidentiels, la journaliste de France 2 a tenu à en savoir plus sur les relations qu’a entretenues l’ancienne garde des Sceaux de Nicolas Sarkozy avec le groupe Engie (ex-GDF Suez). Dans un extrait dévoilé la semaine dernière, l’eurodéputée n’a guère apprécié d’être suivie par un caméraman et la journaliste et n’a pas hésité à qualifier la carrière de cette dernière de «pathétique». Dimanche, invitée des Dessous de l’écran sur RTL, Élise Lucet est revenue sur cette séquence. «Moi je suis là pour poser des questions et toute l’équipe de Cash Investigation aussi. On a demandé à Rachida Dati pendant des mois une interview en bonne et due forme dans un bureau, tranquillement, on voulait lui poser des questions qui nous semblent importantes», s’est justifiée la journaliste. Et de poursuivre: «Parce qu’en marge de cet extrait, ce qu’il faut savoir c’est qu’elle a fait l’objet d’une enquête au Parlement européen, qu’elle est soupçonnée de corruption parce qu’elle est intervenue, elle a fait voter à plusieurs reprises des amendements qui sont totalement en faveur des industries gazières notamment et que d’autre part on la soupçonne d’être employée par Gaz de France. […] Si c’était le cas, ça serait un cas réel de corruption donc c’est quelque chose de très grave. C’est la raison pour laquelle on va jusqu’à la poursuivre dans les couloirs du Parlement européen».  Vraisemblablement peu vexée par la femme politique, Élise Lucet déplore une telle réaction de sa part. «Moi qu’elle me réponde comme ça, j’ai envie de dire que nous, on tient notre place de journaliste, à elle de tenir sa place d’élue. Si elle pense que c’est la manière dont elle doit tenir sa place d’élue et bien les citoyens jugeront», a déclaré la journaliste n’espérant pas «une seconde» des excuses de la part de Rachida Dati. «Moi j’attends des réponses, des excuses ça m’est égal», a-t-elle ajouté. «Elle aurait pu nous répondre très calmement: “Je n’ai pas envie de répondre à votre question”. Pourquoi le fait-elle avec cet empressement, cette agressivité», s’est interrogée la journaliste qui réfute toute mise en scène: «Si elle marchait doucement, je marcherais doucement aussi, ce n’est pas moi qui la poursuis c’est elle qui court». De son côté, samedi matin sur Europe 1, Rachida Dati a reconnu avoir été «véhémente» avec Élise Lucet mais «ne regrette rien» pour autant. «Si je n’ai pas envie de répondre à quelqu’un dont les méthodes – le harcèlement et les accusations – sont scandaleuses, je n’ai pas à y répondre. Je suis libre», a ajouté l’élue. «Faire du teasing avec un montage douteux pour attirer des téléspectateurs sur émission qui ne révèle rien et qui n’a aucun intérêt, c’est un peu facile», a conclu Rachida Dati.

0 Réponses à “Rachida Dati : des insultes mais pas de réponse !”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol