G20 : toujours bien vain

G20 : toujours bien vain

 

Lutter contre l’instabilité et relancer la croissance, les deux thèmes presque permanents qui comme à son habitude ne fera toutefois pas de recommandations encore moins d’exhortations. Du coup de G20 risque d’être encore bien vain. De toute manière le G20 n’a juridiquement aucun pouvoir juridique mais on pourrait imaginer qu’une  réunion des dirigeants des plus grands puissances puissent être davantage utile au moment où la croissance mondiale se tasse sérieusement, que la volatilité des marchés augmente sans parler évidemment des conflits et des migrations. En fait on va se limiter à prier les Etats Unis de ne pas remonter tout de suite les taux afin de ne pas jeter encore davantage de sable sur la flamme de la croissance déjà bien vacillante. On va donc se montrer très poli vis-à-vis des Etats Unis pour qu’ils diffèrent leur remontée des taux. En effet La Réserve fédérale américaine subit une pression grandissante des marchés émergents pour ne pas relever trop tôt ses taux d’intérêt mais les ministres des Finances et les banquiers centraux du G20 réunis à Ankara n’appelleront pas explicitement la banque centrale américaine à prendre son temps, ont déclaré des délégués. On aussi va gentiment interroger la Chine sur les moyens qu’elle prévoit pour sortir de sa crise économique et surtout financière.  Le Fonds monétaire international (FMI) a évoqué dans une note rédigée en vue de la réunion du G20 des risques accrus pour l’économie mondiale en raison du ralentissement brutal de la croissance chinoise et de la volatilité des marchés. Les pays émergents ont exprimé des craintes concernant la possibilité d’un resserrement par la Fed de sa politique monétaire mais le communiqué du G20, dont la réunion dans la capitale turque se tient jusqu’à dimanche, ne mentionnera pas spécifiquement la Réserve fédérale, a déclaré vendredi un délégué. « Il n’y aura pas d’élément de langage stipulant que la Fed ne doit pas agir », a déclaré le délégué à Reuters. Les membres du G20 chercheront parallèlement pendant la réunion à en savoir plus sur ce que compte faire Pékin pour relancer la croissance de la deuxième économie du monde. « L’accent sera mis sur la manière de lutter contre l’instabilité et de ramener la croissance », a déclaré à Reuters le ministre canadien des Finances, Joe Oliver, au début de la réunion. Le G20 ne devrait toutefois pas proposer de mesures concrètes pour lutter contre l’instabilité des marchés. Il ne devrait pas non plus appeler directement la Chine à des réformes structurelles pour régler les plus criants de ses problèmes, notamment l’accumulation des créances douteuses, selon une source au sein du G20. Les 20 puissances économiques réunies en Turquie ne diront pas non plus à la Fed ce qu’elle doit faire. Bref encore uen réunion pour pas grand-chose.

0 Réponses à “G20 : toujours bien vain”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol