Les Républicains : amateurisme et contradictions des porte-paroles

Les Républicains : amateurisme et contradictions des porte-paroles

 

Le moins que l’on puisse dire c’est que les porte-paroles du parti de Nicolas Sarkozy font preuve d’un amateurisme surprenant. Amateurisme auquel  s’ajoutent des contradictions au point que l’un des porte-paroles  a été recadré en direct par l’autre. Ce qui frappe en premier en écoutant ces porte-parole ces leur manque total de professionnalisme. Certes l’excès de professionnalisme conduit assez souvent à utiliser une langue de bois bien peu éclairante. Mais dans le cas du parti les Républicains il s’agit de représentants qui bafouillent, hésitent  voire   contredisent les positions de l’organisation politique. Chaque semaine, les Républicains donnent en effet  rendez-vous aux journalistes pour balayer les sujets d’actualité. Comme on voit les choses en grand, il n’y a pas un mais deux porte-paroles pour exposer les idées du parti. Deux porte-paroles, pourquoi pas ? Mais pour que cela marche, il faut qu’ils portent la même parole. Ce qui n’a pas vraiment été le cas lundi 31 août. La toute jeune Lydia Guirous, nommée au printemps par Nicolas Sarkozy, a été recadrée en direct par Sébastien Huygue, l’autre porte-parole du mouvement. D’abord sur le brûlant sur le dossier des migrants. « Nos propositions, elles ne varient pas. Elles sont toujours identiques. Il faut fermer les frontières, arrêter Schenghen, arrêter la libre circulation », a déclaré Lydia Guirous. Son voisin récupère le micro et corrige : « Quand on dit les fermer, c’est que les règles pour entrer soient appliquées. Quand on dit qu’elles soient fermées, c’est que les gens ne rentrent pas clandestinement de manière massive. C’est ça que nous entendons ».

 

0 Réponses à “Les Républicains : amateurisme et contradictions des porte-paroles”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol