• Accueil
  • > politique
  • > EELV : François de Rugy démission, le début de l’éclatement

EELV : François de Rugy démission, le début de l’éclatement

EELV : François de Rugy démissionne, le début de l’éclatement

 

Le départ de François de Rugy constitue sans doute le début d’un processus d’éclatement chez les verts. Des verts  écartelés entre leur volonté de participer à la majorité présidentielle et leur envie de rejoindre l’extrême-gauche dans l’opposition. Mais de toute façon des verts qui s’éloignent  de plus en plus des préoccupations écologiques pour privilégier les aspects politiciens. Les positions contradictoires prises par les uns et les autres leur des prochaines  régionales illustrent  les divisions en cours. À l’issue d’ailleurs de ces sélections régionales,  il est fort probable que le mouvement sera un peu plus marginalisé. Certains pourraient rejoindre le PS, d’autres Mélenchon, le reste  demeurant  dans un micro parti qui ne représenterait plus que quelques %.  François de Rugy, coprésident des députés écologistes, annonce donc on départ d’Europe écologie-Les Verts dans une interview diffusée jeudi sur le site internet du Monde.  »Je quitte Europe écologie-Les Verts car pour moi EELV, c’est fini. Le cycle ouvert par Daniel Cohn-Bendit en 2008 est arrivé à son terme. Aujourd’hui, on n’arrive plus à avoir les débats, ni de fond ni stratégiques, au sein d’un parti qui s’enfonce dans une dérive gauchiste », explique le député de Loire-Atlantique. L’élu dénonce « la dérive gauchiste » d’EELV mais assure ne pas avoir l’idée « d’adhérer à une autre formation ni d’en créer une autre ». François de Rugy restera par ailleurs membre du groupe écologiste à l’Assemblée nationale. Il devrait proposer « dans les jours qui viennent » des propositions pour un nouveau fonctionnement, conjointement avec Barbara Pompili, également coprésidente du groupe. Pessimiste à propos des chances de succès des composantes de la majorité dans les mois qui viennent, François de Rugy déplore qu’EELV soit devenu, selon lui, « une petite boutique présidentielle ». Le député estime qu’une primaire de gauche avant la prochaine élection sera indispensable. « Je m’y prépare, assure-t-il. J’affirme cette volonté d’y représenter les écologistes réformistes ».

 

0 Réponses à “EELV : François de Rugy démission, le début de l’éclatement”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol