Sondage Montebourg : surtout de l’indifférence

Sondage  Montebourg : surtout de l’indifférence 

Le moins qu’on puisse dire c’est qu’ un éventuel retour de Montebourg en  politique ne suscite pas un enthousiasme délirant. En fait c’est surtout le décalage entre ses déclarations et ses compétences qui est  en cause. Sans parler du caractère un peu fantasque de l’intéressé. Conclusion des Français :  Montebourg ne sait pas où il va.  Un sondage Ipsos pour Atlantico, qui sort à l’occasion de la fête de la rose patronnée par Montebourg,  montre l’étendue du chemin à parcourir avant un éventuel retour en grâce. Si 63% des électeurs de gauche estiment qu’Arnaud Montebourg incarne bien leurs valeurs, 69% sont totalement indifférents à l’idée d’un retour. »Il n’a pas un boulevard devant lui : il n’est pas attendu par l’électorat de gauche, dans un contexte où le gouvernement est pourtant en difficulté », commente pour Atlantico Jérôme Fourquet de l’IFOP. Au sein même de l’électorat de gauche, l’ancien ministre rencontre aussi des oppositions : 72% des Verts sont indifférents à un éventuel retour de sa part, 63% des socialistes et 51% au Front de gauche. L’Ancien Ministre de l’Économie, du Redressement productif et du Numérique est aussi mis en cause sur ses capacités. Seuls 36% des sondés estiment qu’il est compétent en économie. Ils ne sont pas plus à estimer qu’Arnaud Montebourg « sait où il va ». L’ex-ministre peut tout de même retenir une bonne nouvelle de ce sondage : 54% des Français le trouvent « sympathique », et ils sont systématiquement plus de 60% chez les sympathisants de gauche

0 Réponses à “Sondage Montebourg : surtout de l’indifférence”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol