La guerre des Le Pen : vers la fin du FN ?

La guerre des Le Pen : vers la fin du FN ?

Quelques grands médias commencent à comprendre les conséquences de la guerre entre les Le Pen. Il ne s’agit ni plus ni moins que de l’existence même Front National. En effet le créateur du Front National ne se résoudra jamais à plier devant sa fille pour deux raisons d’abord parce qu’il l’a toujours considéré comme une héritière née avec une petite cuillère d’argent dans la bouche ensuite parce qu’il y a une opposition stratégique entre la conception de Jean-Marie Le Pen qui veut maintenir la ligne traditionnelle du Front National et celle de Marine Le Pen qui veut banaliser le parti et le rendre plus présentable. Si comme c’est vraisemblable Jean-Marie Le Pen est exclu il fera tout pour empêcher l’élection de Marine peine en 2017. Pour cela il n’hésitera pas à se présenter ou à faciliter la candidature d’un de ses proches. À l’éclatement politique dont les dégâts sont encore difficiles à évaluer il faut aussi ajouter les dégâts de l’éclatement familial. Le FN a en effet toujours été un défenseur de la famille et de ses valeurs. À on va assister pendant des semaines des mois voire des années à la théâtralisation pathétique des haines familiales des Le Pen. Enfin cette  guerre entre le père et le fille va mettre en évidence la nature bien peu démocratique de ce parti. Ainsi tous les membres du bureau politique exécutif qui vont juger Jean-Marie Le Pen ont tous étés désignés par Marine Le Pen. Mais d’une certaine manière c’est aussi un retour de bâton pour Jean-Marie Le Pen qui avait utilisé les mêmes méthodes à l’égard de Maigret lorsque ce dernier avait été exclu. La guerre entre le père et la fille a déjà entraîné un impact négatif sur le Front National ( la popularité de Marine Le Pen a tendance à s’effriter ), mais c’est après 2017 qu’il faudra encaisser le choc  si effectivement Marine Le Pen est éliminée du second tour des présidentielles du fait de son père. C’est la stratégie même du Front National qui serait en cause et derrière son existence. Nouvel épisode donc  ce jeudi 20 août dans la guerre au Front national. Jean-Marie Le Pen fera face au bureau exécutif du parti durant l’après-midi à Nanterre (Hauts-de-Seine). Une réunion dont Marine Le Pen et Florian Philippot ont annoncé qu’ils seront volontairement absents. Il risque l’exclusion pure et simple pour des propos négationnistes notamment. Le fondateur du FN a décidé de faire face à ses juges avec l’intention de leur « donner une leçon ». Mercredi après-midi, Jean-Marie Le Pen a interrompu ses vacances et quitté les hauteurs de Grasse où il se reposait depuis 15 jours pour affronter, une deuxième fois, des juges qu’il récuse. C’est la nouvelle stratégie de défense de son avocat, qui est de dire que les membres du bureau exécutif ont tous ou presque été salariés du FN, et qu’ils ne peuvent donc pas être juge et partie. Ils devraient donc se récuser, selon lui. C’est ce qu’ont déjà fait Marine Le Pen et Florian Philippot qui se sont volontairement mis en retrait et ont coupé leur téléphone depuis hier. L’ultime requête du patriarche : rendre les débats publics pour que la presse puisse tout voir et tout entendre. Pour finir en martyr. Ce n’est pas ce qui est prévu au siège à Nanterre. Jean-Marie Le Pen viendra quoiqu’il arrive, mais s’il y a un huis clos c’est devant les micros qu’il passera le plus de temps, déterminé à ne rien lâcher malgré la sanction qui pèse sur ses épaules.  »Depuis le mois de mai, le feuilleton devient répétitif », regrette un dirigeant du FN qui s’attend à d’autres rebondissements et à une rentrée encore chahutée, le 5 septembre, à Marseille pour l’université d’été.

 

0 Réponses à “La guerre des Le Pen : vers la fin du FN ?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol