La menace des migrants ou l’hypocrisie érigée en politique en Grande Bretagne

La menace des migrants ou l’hypocrisie érigée en politique en Grande Bretagne

 

 

 

Une nouvelle fois la Grande-Bretagne ce caractérise par des déclarations particulièrement contradictoires et hypocrites en matière d’immigration. La Grande Bretagne comme d’autres pays la France par exemple oublie d’abord qu’elle a colonisé  une grande partie du monde et que sa politique a créé des liens incontournables avec les populations locales. La Grande-Bretagne, encore une fois comme d’autres pays, oublie que rien n’a été fait pour le développement de pays devenus indépendants. Pire on a organisé le pillage des ressources ,favoriser la corruption qui tue tout développement économique et social et déstabiliser politiquement nombre de pays ( ce souvenir notamment du rôle de Tony Blair à propos de la pseudo découverte d’armes chimiques en Irak). Enfin la Grande-Bretagne est bien contente d’utiliser cette main-d’œuvre immigrée à bon marché pour effectuer les tâches les plus ingrates et les moins rémunérés. Ce qui permettra aussi à terme de rétablir l’équilibre démographique de nations  vieillissantes. Ne pas oublier non plus que la Grande Bretagne a été à l’origine dune plus grande circulation des biens, des personnes et des capitaux au sein de l’Europe, cela en s’opposant aux règles de régulation. Il ne s’agit donc pas d’interdire l’immigration mais de la réguler l’intégrant dans une problématique plus large. De ce point de vue les déclarations du ministre des affaires étrangères britanniques apparaissent particulièrement hypocrites. Elle contribue largement à alimenter les visions populistes favorisées par la crise économique actuelle. Un afflux de migrants venant d’Afrique représenterait une menace pour le mode de vie et les structures sociales de l’Union européenne, a déclaré dimanche le ministre britannique des Affaires étrangères, Philip Hammond. Selon lui, l’UE est incapable de faire face à une arrivée massive de demandeurs d’asile. Les commentaires du ministre offrent un nouvel exemple de la rhétorique anti-immigration dont use le gouvernement britannique depuis qu’a éclaté la « crise de Calais », comme la surnomme la presse du pays. Des centaines de migrants tentent de franchir les barrières du site d’Eurotunnel pour pénétrer dans le tunnel sous la Manche et parvenir en Grande-Bretagne, le but de leur périple.   »Nous devons être en mesure de résoudre ce problème en étant capable, au bout du compte, de renvoyer ceux qui ne sont pas en droit de demander l’asile dans leur pays d’origine », a déclaré lors d’une interview à la BBC le chef de la diplomatie britannique, en visite à Singapour. « C’est notre priorité numéro un », a-t-il ajouté. Selon lui, la législation européenne a le défaut de permettre aux migrants de se montrer « assez confiants » dans le fait qu’ils ne seront jamais renvoyés dans leur pays d’origine. « La situation n’est pas tenable parce que l’Europe ne peut pas se prémunir et protéger son mode de vie et ses structures sociales si elle doit absorber des millions de migrants venus d’Afrique », a-t-il ajouté. Le ton de plus en plus tranchant employé par le gouvernement – le Premier ministre David Cameron a récemment évoqué une « nuée » – a tendance à susciter l’indignation d’associations, de l’Eglise et de la gauche britannique.

 

0 Réponses à “La menace des migrants ou l’hypocrisie érigée en politique en Grande Bretagne”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol