Restrictions d’eau : où ça ?

Restrictions d’eau : où ça ?

 

 

Officiellement un plan vise à réguler la consommation d’eau compte tenu de la sécheresse ; reste que dans nombre de cas ce plan demeure théorique ; On voit par exemple des maïs arrosés toute la journée même dans les zones rouges. . Et pour cause dans beaucoup de régions la culture du  maïs  est mal ou pas du tout  adaptée au climat. Résultat les nappes se réduisent voire disparaissent du fait des ponctions agricoles excessives. Quant à l’ interdiction de laver les voitures, cela relève du gadget. Tous les départements des régions Pays de la Loire, Poitou-Charentes, Aquitaine, Centre, Bourgogne, Auvergne et la quasi-totalité de Rhône-Alpes (sauf l’Ain) sont concernés par les interdictions d’irriguer. En Rhône-Alpes, l’Ardèche est particulièrement touchée avec plusieurs bassins versants du nord du département placés en situation de «crise» par la préfecture, qui interdit aux professionnels et aux particuliers tout prélèvement d’eau, sauf par exemple dans les serres agricoles ou pour l’abreuvage des animaux.  Dans la région Aquitaine, la Gironde, la Dordogne et le Lot-et-Garonne sont également très affectés par la sécheresse, de même que le Lot et le Tarn-et-Garonne voisins en Midi-Pyrénées. La sécheresse concerne aussi des départements situés plus au nord, comme la Charente, la Vienne, les Deux-Sèvres ou la Loire-Atlantique, la Vendée et le Maine-et-Loire. Même si le phénomène épargne pour l’instant le nord du pays, il remonte jusqu’à la région parisienne, avec des restrictions d’eau en vigueur dans le Loiret, la Seine-et-Marne et le Val-de-Marne.  Il existe quatre niveaux différents à leur disposition. Le premier est un simple niveau d’information incitant à la vigilance quant à sa consommation d’eau. Le second est plus contraignant: les pouvoirs publics peuvent réduire les prélèvements d’eau pour l’agriculture (jusqu’à 50%, ou alors interdire l’arrosage trois jours par semaine), limiter l’arrosage des jardins à certaines heures ainsi que le lavage des voitures. Le troisième niveau, l’alerte renforcée permet aux préfets de limiter les prélèvements agricoles au-delà des 50%, l’arrosage des jardins est fortement limité et certains prélèvements, comme le remplissage des piscines ou le lavage des voitures peuvent être interdits. Enfin, le niveau 4, dit niveau de crise, interdit les prélèvements non-prioritaires: seuls ceux prévus à des fins sanitaires, la sécurité civile, la salubrité ou l’eau potable sont autorisés.

0 Réponses à “Restrictions d’eau : où ça ?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol