Revertitude: une loi de transition énergétique ……pour plus tard

Revertitude: une loi de transition énergétique ……pour plus tard

 

Une loi de transition énergétique mais pour plus tard. Pour Fessenheim pas de fermeture avant 2017 (pourtant une  promesse de Hollande) quant à au passage du nucléaire c’est en théorie prévu à l’horizon 2025. Il y a longtemps que Hollande ne sera plus au pouvoir. En fait une loi très imprécise pleine d’intentions et de contradictions  à gérer par les successeurs. En attendant on prolonge les actuelles centrales nucléaires et on annonce 100  000 emplois grâce à la croissance verte. Où, quand, comment ? Quand on aura déplacé les villes à la campagne et qu’on aura remplacé les centrales nucléaires par des bougies ! la varie « revertitude ».  C’est la magie du verbe « Ségolénien » qui propose tout et son contraire. Ce mercredi, le Parlement français a définitivement adopté la loi sur la transition énergétique par un dernier vote de l’Assemblée. Le texte, porté par la ministre de l’Ecologie Ségolène Royal et cher aux écologistes, traduit notamment la promesse du président de réduire de 75% à 50% la part du nucléaire dans la production électrique à l’horizon 2025.   Cette loi lance en effet le compte à rebours vers une baisse de la dépendance de la France au nucléaire pour produire son électricité. «Le nucléaire flamboyant c’est fini», s’est ainsi réjouit le député EELV Denis Baupin. Mais de prévenir : «Maintenant il reste à organiser une transition en bon ordre, car il y a des questions de sûreté qui sont posées.» La méthode et les conséquences pour EDF et Areva sont encore floues. La loi prévoit en effet que la capacité du parc nucléaire français soit désormais plafonnée à 63,2 gigawatts, soit la puissance actuelle des 58 réacteurs (19 centrales) qu’il comprend. Ce plafond signifie qu’EDF ne pourra pas mettre en service de nouveaux réacteurs sans en arrêter d’autres, et ouvre donc la voie à la fermeture de la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin) lorsque l’EPR de Flamanville (Manche) entrera en service. Le PDG d’EDF, Jean-Bernard Lévy, a laissé entendre la semaine dernière devant les députés que ce serait «plutôt dans la deuxième partie» de 2017. «J’ai voulu doter la France du futur modèle énergétique», a commenté Ségolène Royal dans les couloirs de l’Assemblée. «Les 100 000 emplois liés à la croissance verte s’accélèrent grâce à cette loi», a-t-elle assuré.

0 Réponses à “Revertitude: une loi de transition énergétique ……pour plus tard”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol