Terrorisme : Hollande dérape

Terrorisme : Hollande dérape

 

Triple dérapage de Hollande à propos du terrorisme et de l’ attentat déjoué. D’abord enn exprimant sur une  affaire encore sulfureuse alors que le procureur la république ne s’est pas encore clairement exprimé. Deuxièmement en contradiction avec les mêmes propos de Hollande le 14 juillet qui avait déclaré que chaque semaine des attentats étaient déjoués et qu’il n’allait pas à chaque fois faire une  déclaration. Enfin et surtout uen dérapage politique. Il s’agit en effet d’uen récupération politique de trop (esprit du 11 janvier es-tu là?) proche de la manipulation. Hollande en fait trop sur le terrorisme, pas sur l’action mais en matière  d’exploitation politicienne du sujet. En cause sans doute la perspective de 2017 et sa volonté de se recrédibiliser alors qu’il est toujours très impopulaire. Le chef de l’Etat avait déclaré mercredi à la presse, en marge d’un déplacement à Marseille avec son homologue mexicain et sans être sollicité, que « des actes terroristes qui auraient pu être produits » avaient été prévenus « cette semaine ». « Le ministre de l’Intérieur fera une communication demain (jeudi-NDLR) », avait-il ajouté sans plus de précision.  Bernard Cazeneuve a en fait dû improviser une déclaration dans la soirée de mercredi pour confirmer l’information et préciser que quatre personnes âgées de 16 à 23 ans soupçonnées de projeter un attentat, dont un ancien militaire, avaient été arrêtées lundi.  Les autorités françaises ne communiquent pas en général sur les attentats déjoués et François Hollande lui-même avait déclaré lors de son interview du 14 juillet : « Toutes les semaines, nous arrêtons, nous empêchons, nous prévenons des actes terroristes. Et je ne vais pas faire des conférences de presse pour en informer les Français. » L’opposition a estimé jeudi que le président avait parlé de manière précipitée, voire risquée pour l’enquête. Le directeur général des Républicains, Frédéric Péchenard, a estimé sur Europe 1 qu’il y avait « une volonté de communication politique, et non pas uniquement de lutte antiterroriste » de la part de François Hollande.   »Cette communication était probablement assez prématurée », a ajouté l’ancien directeur général de la police nationale. « Je rappelle que la loi en France ne donne l’autorisation de s’exprimer devant les médias qu’au procureur de la République. » Pour lui, cette volonté « d’appropriation politique » vise à « masquer un certain nombre d’échecs ou de difficultés du gouvernement dans le domaine du chômage ou économique ».

 

0 Réponses à “Terrorisme : Hollande dérape”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol