Le chômage en baisse..un jour…peut-être !

Le chômage en baisse..un jour…peut-être !

600 000 chômeurs de plus depuis l’arrivée de Hollande et environ  6 millions de personnes qui souhaitent trouver un emploi ( Certaisn ne cherchent plus !). Du coup une petite variation mensuelle de quelques dizaines de milliers de chômeurs n’a guère de signification. Ce qui importe en effet c’est la tendance structurelle, la tendance observée sur longue durée. Mais la mode est  à l’optimisme de façade, « ça ira mieux demain » «  d’ici la fin de l’année » « ou en 2016 »  ou la St Glinglin ? Voilà en résumé les prévisions de la Banque de France, de l’Unedic, de l’OCDE et de l’INSEE qui prévoit même qu’il pourrait y avoir uen amélioration plus tôt si les chômeurs cessent de inscrire ( dernière  note sur le sujet). Il n’y a certainement rien à espérer en 2015 avec une croissance entre 1 et 1.2%. D’abord parce que les gains de productivité mange les effets attendus de cette croissance, ensuite parce que la démographie amène toujours de nouveaux demandeurs d’emplois sur le marché du travail. Même en 2016, il ‘y aura pas de miracle et pour l’instant les mesures d’allégements fiscaux ont surtout permis de préserver uen partie de l’emploi existant. Et il y toujours des surcapacités de production compte ténue de la faiblesse, des carnets de commandes. Alors, même si les chiffres du chômage pour mai 2015, que Pôle Emploi rendra publics à 18 heures ce mercredi, pourraient être meilleurs que ceux des mois précédents, voire même afficher une légère baisse, ce sera une goutte d’eau dans un océan qui n’est pas prêt de s’assécher. Même si  le ministre du travail, François Rebsamen, se risque à nouveau à dire: «je pense qu’à la fin de l’année, ça va baisser», avance-t-il maintenant. Espérant au passage que le nombre record de contrats aidés qu’il a mis en place (400.000 en 2015) contribuera à la décrue. Mais on a tellement entendu Sapin prédire l’inversion de la courbe du chômage, qu’on peut demeurer interrogatif ! Cependant, selon les économistes, le nombre de demandeurs d’emploi ne pourra pas refluer avant que le taux de croissance ne s’établisse à 1,5%. En attendant des perspectives plus stables, les entreprises font le dos rond et continuent d’honorer leurs carnets de commandes avec des effectifs qui ne sont pas au maximum de leur productivité.

0 Réponses à “Le chômage en baisse..un jour…peut-être !”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol