Grèce: l’appel faux-cul du PS au FMI

Grèce: l’appel faux cul du PS au FMI

D’un coté, il y a Sapin qui vient d’adresser un message » copier-coller » de l’avertissement de Merkel «  la Grèce doit faire enfin des propositions sérieuse à l’Europe pour justifier uen nouvelle aide »,   de l’autre il y a le PS qui pleure sur le sort de la Grèce et met en cause le FMI.  Un vrai partage des tâches qui ménage tout le monde : la gauche  du PS et les socio libéraux . Le PS qui reprend les arguments grecs « c’est la faute au FMI », le gouvernement « c’est la faute à Tsipras ». Bref , l’absence totale de ligne claire qui de toute façon sera déterminée par la seule Merkel et non par Hollande qui ne compte pas pour grand-chose compte tenu des dérives financières de la France.  Le conseil national (le « parlement ») du Parti socialiste (PS) a lancé samedi « à l’unanimité » un « appel solennel » au Fonds monétaire international (FMI) pour qu’il « cesse d’entraver tout compromis possible » avec la Grèce, au bord du défaut de paiement.   »A l’unanimité, nous lançons un appel solennel, d’abord au FMI, pour qu’il cesse d’entraver tout compromis possible. Ensuite à l’ensemble des parties prenantes pour que lundi soir, il y ait le compromis nécessaire pour que la Grèce reste dans l’Europe », a indiqué le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis.  « A l’unanimité nous apportons notre solidarité au peuple grec qui subit depuis cinq ans une austérité dramatique », a ajouté le dirigeant socialiste.  »Nous espérons que le président de la République, qui recevra de son côté les personnalités qui ont lancé un appel pour défendre le peuple grec (celui lancé par le PCF notamment, ndlr), pourra agir en ce sens, de manière (à) trouver le chemin qui préserve les intérêts des Européens et en même temps du peuple grec », a fait valoir M. Cambadélis, reçu vendredi par l’ambassadrice de Grèce en France, Maria Theofili.  Interrogé sur le degré d’implication de François Hollande dans ce dossier, le premier secrétaire du PS a répondu: « Si j’en juge par ce que l’ambassadrice de la Grèce m’a dit, le gouvernement grec estime que l’activité de la France est tout à fait satisfaisante et les Grecs peuvent s’appuyer sur la France qui cherche un chemin de compromis ». Bel exemple de langue de bois de l’ancien trotskiste  qui n’a pas perdu l’usage de la dialectique d’appareil !

0 Réponses à “Grèce: l’appel faux-cul du PS au FMI”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol