Droit du sol : fausse question ( Juppé)

Droit du sol :  fausse question ( Juppé)

Juppé fait une  nouvelle fois la démonstration que son rival Sarkozy  raconte n’importe quoi sur l’immigration. Venu se recueillir sur la tombe du général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises pour le 75e anniversaire de l’appel du 18 juin, Alain Juppé a balayé d’un revers de main le débat sur le droit du sol.  Réformer le droit du sol? Si Nicolas Sarkozy juge que la « question peut se poser », Alain Juppé, lui, estime que « le fond du problème n’est pas là ». Interrogé sur le sujet à Colombey-les-Deux-Eglises (Haute-Marne), le maire de Bordeaux a rappelé que la France comptait « 140.000 nouveaux Français chaque année » : 80.000 par décret de naturalisation et 33.000 par mariage. Seuls « 3000″ d’entre eux deviennent français de façon automatique en vertu du droit du sol. « 3000 nouveaux Français sur 140.000! Vous voyez l’ampleur du problème », a-t-il ironisé. « Entre nous, le fond du problème des flux migratoires, il n’est pas là », a-t-il ajouté, en évoquant plutôt le détournement du droit d’asile par les migrants économiques. Le député Éric Ciotti plaide pour une limitation du droit du sol, qui permet aux enfants nés en France d’acquérir la nationalité française, aux seuls enfants de ressortissants européens. Un débat que le président des Républicains Nicolas Sarkozy souhaite ouvrir : « cette question, incontestablement, est une question qui peut se poser », a-t-il dit.

 

0 Réponses à “Droit du sol : fausse question ( Juppé)”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol