SNCM :nouvel épisode du feuilleton

SNCM :nouvel épisode du feuilleton

 

Le tribunal de commerce de Marseille a une nouvelle fois décidé de ne rien décider ! on voudrait empêcher la reprise de la SNCM qu’on ne s’y prendrait pas autrement Ceci étant il faut cependant admettre que la plupart des offres ne sont pas crédibles et-ou destinées à empêcher uen solution de reprise. Le tribunal de commerce de Marseille a ordonné mercredi le lancement d’un nouvel appel d’offres, rejetant les trois candidatures fermes déjà déposées et les deux lettres d’intention qui lui ont été remises le week-end dernier. Il précise qu’une liquidation de la SNCM « paraît prématurée » au regard d’une « trésorerie positive de l’ordre de 30 millions d’euros », suffisante pour passer la saison estivale. Il souligne que les offres sont « dérisoires », entre 3,5 et 5 millions d’euros, « sans commune mesure avec la valeur des actifs de la société » estimée à plus de 200 millions d’euros. Le tribunal n’a pas non plus pris en compte les lettres d’intention d’un consortium d’entrepreneurs corses et du groupe STEF-TFE, spécialiste européen de la logistique du froid et propriétaire de la Compagnie Méridionale de navigation (CMN), partenaire historique de la SNCM. Les deux compagnies assurent ensemble la très controversée délégation de service public (DSP) pour les dessertes entre la Corse et le continent, qui représente 96 millions d’euros par an et doit prendre fin le 1er octobre 2016. Mais la SNCM, dont l’actionnaire majoritaire est Transdev, coentreprise entre la Caisse des dépôts et Veolia, est désormais en grand danger, et ses 1.500 emplois en CDI aussi. Transdev s’est étonné de la présentation de nouvelles offres juste avant l’audience de mercredi alors que, selon lui, toutes les conditions étaient réunies pour une décision. « Transdev ne peut que souhaiter que ces démarches de dernière minute aient été initiées dans un esprit de sérieux et de sincérité, et ne constituent pas des manœuvres dilatoires destinées à empêcher à tout prix la mise en œuvre d’une solution pérenne », dit le groupe dans un communiqué. L’entreprise s’inquiète d’une réaction négative de la Commission européenne face à ce nouveau report, avec le risque de rendre toute reprise impossible, ce qui « provoquerait une liquidation totale de la compagnie ». Olivier de Chazeaux, l’avocat de Christian Garin, a lui aussi estimé qu’ »au bout de la route, en début de d’automne, c’est la liquidation judiciaire qui menace l’entreprise». Aucun repreneur ne devrait en effet prendre le risque de voir la Commission lui réclamer le remboursement des 440 millions d’euros d’aides jugées illégales, sauf si le gouvernement français parvient à un compromis avec Bruxelles.

0 Réponses à “SNCM :nouvel épisode du feuilleton”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol