Croissance mondiale : en baisse ( Banque mondiale)

Croissance mondiale : en baisse ( Banque mondiale)

La croissance mondiale sera en baisse ce qui démontre le décalage entre les discours volontaristes et la réalité de l’activité mondiale. La Banque mondiale a abaissé ses prévisions de croissance mondiale pour cette année en appelant les pays développés comme en développement à « attacher leurs ceintures » pendant la période d’ajustement à la baisse des prix des matières premières et à la remontée des taux d’intérêt aux Etats-Unis. Dans ses nouvelles Perspectives économiques mondiales, l’institution basée à Washington dit s’attendre désormais à une croissance mondiale de 2,8% seulement cette année, contre 3% prévu en janvier. Elle explique que la faiblesse des cours des matières premières, et notamment la chute de 40% des prix du pétrole depuis un an, a pénalisé plus qu’attendu les exportateurs de produits de base. Parallèlement, son économiste en chef, Kaushik Basu, estime que la Réserve fédérale américaine devrait attendre 2016 pour entamer le relèvement de ses taux d’intérêt afin d’éviter d’accentuer la volatilité des taux de change et d’handicaper la croissance mondiale. « A la Banque mondiale, nous avons activé le signal ‘attachez vos ceintures’, a-t-il expliqué lors d’une conférence de presse mercredi. « Nous conseillons aux pays, notamment aux pays émergents, d’attacher leurs ceintures. » Il a toutefois ajouté que la baisse des cours des matières premières devrait, à terme, profiter à la croissance mondiale. La Banque maintient d’ailleurs ses prévisions de croissance 2016 et 2017. Mais sa prévision 2015 pour les pays en développement a été abaissée à 4,4% contre 4,8% en janvier, notamment pour prendre en compte les récessions attendues au Brésil et en Russie. Pour les Etats-Unis, la Banque mondiale prévoit désormais une croissance 2015 de 2,7%, soit un demi-point de moins qu’au début de l’année, et de 2,8% l’an prochain, contre 3%. »Si nous conseillions la Fed, je recommanderais que (la hausse des taux d’intérêt) ait lieu l’an prochain et pas à la fin de cette année », en raison d’un contexte économique mitigé, a dit Kaushik Basu, en précisant qu’il s’agissait d’une opinion personnelle et non celle de l’ensemble de la Banque mondiale. En fait c’est surtout  l’industrie mondiale est en panne à peu près partout et ceci faute de demande. Notamment en Chine, l’usine du monde. En il faut s’attendre à de mauvais résultats pou la croissance pour le second trimestre. De quoi encourager les banques centrales à poursuivre leur politique accommodante.  Les inquiétudes viennent aussi de la Chine, l’indice Markit, à 49,2, traduit toujours une contraction de l’activité. Les  enquêtes reflètent en outre une nouvelle contraction des commandes à l’exportation qui incite les entreprises à réduire leurs effectifs. Une enquête distincte montre que la croissance du secteur chinois des services ralentit elle aussi. Dans la zone euro, le PMI Markit du secteur ressort à 52,2 selon les résultats définitifs, contre 52,3 en première estimation et 52,0 en avril.. Aux Etats-Unis, la croissance du secteur manufacturier a légèrement ralenti, l’indice PMI Markit revenant à 54,0 après 54,1 en avril avec le ralentissement des nouvelles commandes. « Les industriels faisant état de la plus faible hausse des nouvelles commandes depuis le début de l’an dernier, l’enquête apporte une nouvelle illustration de l’impact douloureux du dollar fort sur l’économie », note Chris Williamson, économiste en chef de Markit, pour qui « l’ampleur de la reprise au deuxième trimestre reste très incertaine et pourrait bien décevoir ».

0 Réponses à “Croissance mondiale : en baisse ( Banque mondiale)”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol