Blatter, le voyou, veut se payer Platini

 

Blatter, le voyou, veut se payer Platini

 

 

Non content d’être complètement corrompu Blatter a clairement menacé l’UEFA et Platini. Le vieux brigand qui tient tout son monde par la barbichette se permet non seulement de critiquer la procédure judicaire en cours mais d’attaquer l’UEFA et en particulier Platini ; En Clair Blatter fera tout pour que Platini ne devienne jamais président de la FIFA un jour. Blatter se comporte évidemment comme un dictateur fou puisqu’il ne représente que l’oligarchie qui bouffe dans la gamelle de la FIFA et détourne uen grande partie des fonds destinés au football. Ce type est une honte pour le sport et le football en particulier, pour son pays aussi la Suisse tellement tolérante chaque fois qu’il s’agit d’argent. Platini devra enfin abandonner la posture diplomatique- souvent ambigüe car il a longtemps soutenu Blatter-  et affronter Blatter de face ; Il est clair que ce dernier va lui savonner la planche et faire émerger un autre candidat ( africain ou asiatique sans doute) pour sabrer la candidature Platini. Blatter et son équipe ne connaissent pas grand-chose au football ( il n’y a pas un seul grand nom du foot dans cette équipe) mais ce sont par contre des experts en matière machiavélisme marchand. Et de tripatouillages politiques . Évidemment un autre monde que celui du foot amateur du dimanche après midi ou parents amis, dirigeants dépensent énergie et argent pour permettre aux gamins et autres séniors de jouer au foot. Le réservoir dans lequel on pompe pour alimenter la machine à fric du foot pro et des institutions pourries jusqu’à la moelle.  Le président de la Fifa, reconduit vendredi, dénonce une « haine » venue de l’UEFA. Sur la RTS, télévision suisse, ce samedi, il évoque l’opposition de Michel Platini et les accusations de la justice américaine. Le président de la Fifa, réélu vendredi pour un cinquième mandat dans un contexte très tendu, commence à régler ses comptes avec ceux qui se sont opposés à sa candidature. Samedi, lors d’un entretien à la RTS, télévision suisse, Sepp Blatter a visé l’UEFA et son président, le Français Michel Platini. Le patron de la Fifa a aussi critiqué le procédé de l’enquête américaine qui a conduit cette semaine à des interpellations en plein comité exécutif de la Fédération internationale de football. Michel Platini est clairement dans le collimateur de Sepp Blatter, qui s’est montré samedi très offensif. Interrogé sur le président de l’UEFA qui l’avait appelé à la démission, le dirigeant de la Fifa a répondu par des mots qui laissent entendre que les hostilités ne sont pas terminées. « Je pardonne à tout le monde, mais je n’oublie pas. » Lors de l’entretien télévisé, l’enquête américaine et les sept interpellations de dirigeants de la Fifa de mercredi dernier ont aussi été évoquées. Le patron de l’instance internationale de football a insinué que les Etats-Unis avaient des arrière-pensées. « Il y a des signes qui ne trompent pas: les Américains étaient candidats à la Coupe du monde de 2022 et ils ont perdu. » Sepp Blatter aussi regretté les arrestations menées sur le sol suisse. « Si les Américains ont à faire avec des délits d’argent ou de droit commun qui concernent des citoyens nord ou sud-américains, qu’ils les arrêtent là-bas, mais pas à Zurich alors qu’il y a un congrès » a-t-il déclaré. Une réunion du comité exécutif de la Fifa s’est déroulé ce samedi matin à Zurich. Lors d’une conférence de presse, Sepp Blatter déclaré qu’il avait été « affecté par les attaques » liées au scandale de corruption. Il a aussi appelé à « l’unité et la solidarité » pour « aller de l’avant ».

0 Réponses à “Blatter, le voyou, veut se payer Platini”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol