Croissance : recul aux Etats-Unis

Croissance : recul aux Etats-Unis

 

Très mauvais signe pour la croissance internationale avec la confirmation du recul du PIB des Etats Unis au premier trimestre (qui vient après la baisse de l’industrie en Chine ou encore les 0.3% seulement de croissance en Allemagne).De quoi en tout cas faire douter la FED sur la nécessité de remonter trop rapidement les taux, peut-être pas en septembre ni même d’ici la fin de l’année ( ce qui par parenthèse serait aussi uen bonne nouvelle pour l’Europe). De quoi aus si encourager les prises de bénéfices dans les semaines à venir pour les boursiers ! .  Au premier trimestre, le produit intérieur brut (PIB) américain a reculé de 0,7%, en rythme annualisé et en données corrigées des variations saisonnières.  D’un trimestre sur l’autre, par rapport au dernier trimestre de 2014 -présentation européenne-, le PIB a donc reculé de près de 0,2%. Les exportations ont lourdement chuté (-7,6% en rythme annuel), alors qu’elles s’inscrivaient en hausse au cours des trimestres précédents. Des grèves dans les ports ont pu contribuer à cette contre-performance, d’ailleurs souvent enregistrée au premier trimestre de chaque année. Mais la hausse du dollar a au aussi un impact. Toute la question est de savoir comment va évoluer la conjoncture américaine. Les optimistes soulignent que, déjà, le premier trimestre de 2014 avait été particulièrement faible. Il pourrait y avoir un artefact statistique. Ils soulignent les « bons » chiffres économiques récents (commandes de biens durables, ventes de logements neufs, confiance des consommateurs en hausse), concernant la mois d’avril, qui trancheraient avec ceux du premier trimestre. Les pessimistes mettent au contraire en avant la faiblesse de moteurs de la croissance américaine. La croissance sera sans doute plus faible que prévu en début d’année, disent-ils. Cette faiblesse est liée à plusieurs facteurs: hausse du dollar, impact de la baisse des cours pétroliers sur l’industrie du gaz de schiste… Cette faiblesse sera-t-elle durable? Comme le souligne l’économiste Philippe Waechter (Natixis AM), nul le sait, pas même les membres du comité de politique monétaire de la Fed, qui, selon les dernières minutes publiées, s’interrogent sur la solidité de la reprise américaine.

 

0 Réponses à “Croissance : recul aux Etats-Unis”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol