Air France : l’Etat monte en puissance

Air  France : l’Etat monte en puissance

 

Même stratégie que chez Renault, l’Etat monte en puissance à Air France pour imposer le double droit de vote aux actionnaires de plus de deux ans. Une manière sans doute de s’opposer à des stratégies de délocalisation éventuelle ( et donc aussi à une remise en cause de certains statuts des personnels).   Les ministres de l’Economie et des Finances ont annoncé ce vendredi 8 mai que l’Etat, qui détient 15,88% du capital d’Air France-KLM, achetait 5,1 millions actions supplémentaires, soit 1,7% du capital, pour pouvoir peser et faire adopter lors de la prochaine AG l’octroi de droits de vote double pour les actionnaires fidèles. Comme une résolution qui doit être débattue lors de l’Assemblée générale des actionnaires du 21 mai s’oppose à ces droits de vote double, et comme il l’avait fait pour Renault, l’Etat débourse « entre 33,15 millions d’euros et 45,9 millions d’euros » pour augmenter sa participation et donc pour faire barrage à cette résolution, selon un communiqué de Michel Sapin et Emmanuel Macron. Les ministres rappellent que la loi du 29 mars 2014, dite Loi Florange, prévoit que les actionnaires qui conservent leurs titres pendant au moins deux ans sont récompensés par l’octroi de droits de vote doubles, sauf si une décision contraire est adoptée par l’assemblée générale des actionnaires.

0 Réponses à “Air France : l’Etat monte en puissance”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol