Chômage : les faux chiffres ( Marc Fiorentino)

Chômage : les faux chiffres (  Marc Fiorentino)

Dans un édito paru dans le Figaro Marc Fiorentino ( expert financier) s’attaque aux faux chiffres du chômage qui ne représentent pas 3,5 millions de chômeurs mais 6 d’après lui. En fait encore davantage si on prend en compte ceux qui ne sosnt inscrits à pôle emploi ( qui ne touchent rien, ou des bénéficiaires du  RSA ou encore de  l’aide handicapé, soit environ au moins un million de plus.

 

« Chaque mois c’est le même scénario. Une hausse du chômage. Des nouveaux records dramatiques. Et…aucune réaction politique. Le gouvernement se planque, attend que ça passe et prie pour qu’un jour cela s’inverse. Aucune réunion d’urgence, aucun sommet, aucun « Grenelle » de l’emploi. Toutes catégories confondues, nous sommes proches des 6 millions de chômeurs. 6 millions. C’est dramatique. Les gouvernements successifs n’ont jamais réussi à combattre le chômage mais ils ont réussi à nous intoxiquer. Le chiffre qui est annoncé dans les médias est celui des chômeurs de catégorie A. Ceux qui n’ont pas exercé du tout d’activité pendant le mois. Mais c’est une arnaque. Le vrai nombre de chômeurs est le nombre de chômeurs toutes catégories. Et il atteint hier 5,6 millions de personnes. Soit près de 20% de la population active. Notre situation n’est pas meilleure que celle de l’Espagne. À la différence près que notre chômage est le seul qui ne recule pas dans toute l’Europe. Faux de dire aussi qu’on ne peut rien faire. Les mesures pour faire reculer le chômage sont connues. Elles ne sont ni de gauche ni de droite. Mais aucun politique, et encore moins ce gouvernement sans majorité réelle, n’a le courage de prendre les mesures nécessaires. Le chômage finira par baisser du fait de la reprise, même marginale, de la croissance et du fait de la pyramide des âges. Et Hollande prie tous les mois pour que ça arrive sans qu’il ait besoin d’agir. Voici le descriptif des différentes catégories de chômeurs par pole emploi. Vous allez comprendre pourquoi il faut prendre en compte toutes les catégories et pas seulement la catégorie A. »
- catégorie A : demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, sans emploi ;
- catégorie B : demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, ayant exercé une activité réduite courte (i.e. de 78 heures ou moins au cours du mois) ;
- catégorie C : demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, ayant exercé une activité réduite longue (i.e. plus de 78 heures au cours du mois) ;
- catégorie D : demandeurs d’emploi non tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi (en raison d’un stage, d’une formation, d’une maladie…), y compris les demandeurs d’emploi en convention de reclassement personnalisé (CRP), en contrat de transition professionnelle (CTP), sans emploi et en contrat de sécurisation professionnelle (CSP) ;
- catégorie E : demandeurs d’emploi non tenus de faire de actes positifs de recherche d’emploi, en emploi (par exemple : bénéficiaires de contrats aidés).

 

0 Réponses à “Chômage : les faux chiffres ( Marc Fiorentino)”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol