Foot-PSG-Lille : Paris enfin !

Foot-PSG-Lille : Paris enfin !

Enfin du football flamboyant et réaliste devant les buts pour le PSG. Il aura fallu attendre cette rencontre contre Lille pour retrouver le PSG de la saison dernière. Certes Lille n’est pas une équipe de classe européenne ( en plus encore davantage diminuée après le carton rouge) mais Paris a pu enfin se libérer et surtout démonter que Pastoré et Thiago Motta étaient indispensables à l’équipe. Il  y avait de l’envie, de l’engagement, de la clairvoyance et  de l’efficacité. Autant de qualité qui ont manqué à Paris cette année. Aussi bien en championnat qu’en coupe d’Europe.  Paris a complètement maitrisé le ballon. Une situation complètement opposée à celle contre le Barça. Or sans ballon le PSG ne sait plus jouer car n’est  pas une  équipe de défense. De ce point de vue Blanc a commis une  lourde faute stratégique contre le Barça même si indiscutablement les individualités de Barcelone sont quand même supérieures à celles de Paris.  Le PSG, sans Ibrahimovic encore suspendu, n’a donc  eu besoin que de vingt-secondes pour se mettre sur les bons rails. Sur l’action du coup d’envoi, il profite d’une équipe lilloise totalement amorphe et statique pour permettre à Maxwell de tromper Enyeama, loin d’être exempt de tout reproche sur la frappe croisée. C’est le but le plus rapide de l’histoire du PSG en Ligue 1. L’ancien record appartenait à Zlatan Ibrahimovic, en 2012. C’était déjà contre le Losc qui, douché d’entrée, n’a même pas le temps de réagir qu’il est breaké à la quatrième minute par un joli job de Cavani sur Enyeama, complètement passif. Si la haute défense nordiste est testée à plusieurs reprises par des ouvertures dans son dos, Lille insiste s’offre un éclair de football en première période grâce à un sacré numéro du jeune Boufal, éliminant trois défenseurs dans la surface tel un joueur de futsal, avant de voir l’action échouer sur un hors-jeu. Mais Paris ne laisse aucun espoir avec le caviar de Cavani pour Lavezzi (28e). Une but initié par Thiago Motta. L’Italien, jamais mis sous pression, est également à l’origine des deux premiers buts et du quatrième, lui aussi marqué par Lavezzi, servi sur un plateau après le débordement de Matuidi (44e). Au retour des vestiaires, Paris, qui mène donc 4-0, gère tranquillement sa domination. Seule ombre au tableau : les sorties sur blessure de Sirigu et Aurier. Lille, impuissant dans le jeu, parvient malgré tout à réduire l’écart par le biais de Basa, qui domine sans difficulté David Luiz sur corner (59e). Pas de quoi déstabiliser le club de la capitale puisque Lavezzi obtient un penalty sur une faute de Corchia, expulsé. Cavani le transforme pour son onzième but de la saison (75e). Puis Lavezzi se fait aussi plaisir en y allant de son premier triplé dans un championnat (77e).

0 Réponses à “Foot-PSG-Lille : Paris enfin !”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol