Total : arrêt du raffinage à la Mède

Total : arrêt du raffinage à la Mède

 

« Sur les cinq raffineries de Total en France, les trois raffineries de Gonfreville (Haute-Normandie), Grandpuits (Seine-et-Marne) et Feyzin (Rhône) ont démontré en 2013 et 2014 leur résistance face à un environnement économique dégradé et leur capacité à dégager des résultats positifs durables », a expliqué Total dans un communiqué, confirmant des informations syndicales obtenues par Reuters. « Deux autres, Donges et La Mède, sont confrontées à de réelles difficultés et sont devenues structurellement déficitaires. Ce plan vise à donner les moyens à chaque site de Total en France de résister aux aléas des marchés pour être durablement profitable. »Sur les 430 postes que compte le site de La Mède, où sont produits 153.000 barils par jour, 250 postes seront maintenus sur la plate-forme, a précisé Total. Le groupe compte aussi construire sur place une ferme photovoltaïque de 8 mégawatts. « La baisse des effectifs se fera progressivement par des départs anticipés à la retraite, des offres de postes sans mobilité géographique contrainte pour les salariés non cadres, principalement vers le groupe et ses filiales, et des mutations de cadres », a-t-il ajouté. Donges passera pour sa part d’un résultat négatif de 30 à 50 millions d’euros par an à un bénéfice d’environ 50 millions. « Cela représente pour nous une amélioration du résultat français, structurellement, de 250 millions d’euros (…) et grâce à cela, sans doute, Total paiera des impôts sur les sociétés », a souligné Patrick Pouyanné. Il faut préciser que Total n’a pas payé des impôts sur les sociétés pendant des années !

0 Réponses à “Total : arrêt du raffinage à la Mède”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol