• Accueil
  • > politique
  • > Chambres à gaz : toujours un détail pour Jean Marie Le Pen

Chambres à gaz : toujours un détail pour Jean Marie Le Pen

Chambres à gaz : toujours un détail pour Jean Marie Le Pen

L a vieillesse est parfois  un naufrage surtout quand la jeunesse était déjà un désastre . c’est le cas de Jean Marie Lepen  dont le révisionnisme touche au pathétique. Il ne regrette rien de ses déclarations sur les chambres à gaz et n’ hésite pas en plus à s’offusquer qu’on le soupçonne d’antisémitisme. , un comble !  Jean Marie Lepen ajoute le cynisme sénile à l’obsolescence intellectuelle. Il bafouille,  cherche ses mots, déblatère mais s’accroche désespérément pour tenter d’occuper la scène médiatique avec des saillies et des propos  de plus en plus douteux. Ce FN de Jean marie Lepen n’est un parti républicain et on peut légitimement se demander si plus ou moins inconsciemment il ne cherche pas à fusilier la l’image plus moderne que veut donner Marine Le Pen de son parti. Tout autre adhérent que Jean  Marie Lepen aurait été exclu du parti après de telles déclarations. Son maintien comme responsable national peut légitimement nourrir des doutes sur les orientations du FN.  Jean-Marie Le Pen persiste et signe donc . Interrogé jeudi matin par Jean-Jacques Bourdin sur ses propos litigieux, lorsqu’il avait assuré que les chambres à gaz étaient « point de un détail » de l’Histoire, le président d’honneur du Front national a assumé ses déclarations, répétant qu’il n’avait jamais regretté ses propos, « à aucun moment ». « Ce que j’ai dit correspondait à ma pensée, que les chambres à gaz étaient un détail de la guerre, à moins d’admettre que c’est la guerre qui était un détail des chambres à gaz », a-t-il soutenu. « Vous maintenez ces propos? » « On a instrumentalisé cette affaire contre moi en y introduisant un soupçon d’antisémitisme, alors que je mets au défi quiconque de citer une phrase antisémite dans ma vie politique », a-t-il poursuivi. Puis interrogé à plusieurs reprises sur l’horreur des chambres à gaz, Jean-Marie Le Pen a rétorqué: « La guerre est horrible vous savez, un éclat d’obus qui vous déchire le ventre, une bombe qui vous décapite, une chambre qui vous asphyxie, tout ça c’est assez ignoble, c’est vrai. »

0 Réponses à “Chambres à gaz : toujours un détail pour Jean Marie Le Pen”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol