Majorité : élargir ….sans déformer !

Majorité : élargir ….sans déformer !

C’est compliqué comme exercice, Hollande et le PS veulent élargir la majorité après la déculottée aux départementale. Mais sans déformer, c’est à dire sans changer le contenu et la forme de la politique gouvernementale. Un sorte d’équation impossible. Valls a bien constaté la colère des Français ( dans sa déclaration de dimanche soir) mais il ne veut pas modifier sa ligne politique, il propose même d’accélérer dans le même sens. Un  problème toutefois : il n’a plus de majorité parlementaire ! Du coup on va surement se contenter de rustines pour réparer la majorité gouvernementale : deux ou trois mesurettes sociales, deux ou trois bricoles écolos. Bref du rafistolage qui ne peut tenir au mieux que jusqu’aux régionales. Alors qu’il faudrait inventer une autre  vraie politique Après ce quatrième échec électoral en moins de trois ans, la « stratégie du gros dos », n’est plus de mise, a dit à Reuters le politologue Pascal Perrineau. « Il faut une réponse sur le fond. »Mais  François Hollande et Manuel Valls ont déjà annoncé qu’ils n’entendaient pas changer d’orientation économique, promettant tout au plus un effort sur l’investissement privé et public. Cependant  Pas question de remettre en cause la politique de « sérieux budgétaire » et de lutte contre les déficits. Par contre le gouvernement prépare un assouplissement des conditions d’embauche dans les PME. Un  assouplissement qui risque de rencontre une franche hostilité des syndicats.  La loi sur le travail en préparation devrait instaurer la possibilité de négocier dans les entreprises des accords « offensifs » modulant, par exemple, la durée du travail, et pas seulement en cas de difficultés. Cet élargissement des accords de maintien dans l’emploi, proposé par le Medef, est « clairement sur la table », précise Corinne Narassiguin porte parole du PS , de même que la possibilité de simplifier les contrats de travail pour les PME, notamment en matière de période d’essai, pour encourager les embauches.   »Cela approfondira les contradictions internes de la gauche », renchérit Pascal Perrineau. « Mais c’est la fin d’un cycle pour la gauche et il faut réinventer autre chose. »Le gouvernement peut en revanche tenter de trouver avec au moins une partie des écologistes un terrain d’entente sur des thèmes comme la transition énergétique. « Nous considérons que les vrais sujets, pour nous écologistes, c’est la transition énergétique, la politique des transports, la lutte contre le changement climatique », confirme François de Rugy, coprésident du groupe EELV à l’Assemblée. La lutte contre les inégalités peut être un moyen d’apaiser au moins une partie des « frondeurs » du PS. Mais là encore, les marges, notamment en termes de redistribution, sont faibles. Corinne Narassiguin évoque les petites retraites, l’accès au logement et la lutte contre les inégalités territoriales. Conclusion du bricolage du fait d’absence de marges de manœuvre financières , d’absence de majorité,  aussi d’entêtement de Valls davantage préoccupé par sa posture que par le redressement du pays et qui de toute manière n’y connait pas grand chose.

0 Réponses à “Majorité : élargir ….sans déformer !”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol