Valls « perd les pédales » ( Onfray)

Valls « perd les pédales » ( Onfray)

Onfray a vivement répondu aux attaques de Valls considérant que ce dernier perd les pédales . Sur le plan intellectuel, Valls procède par raccourci et par caricature en  laissant entendre que Anfray est proche de extrême droite ! L’intellectuel de gauche avait en effet déclaré, dans une interview au Point, « préférer une analyse juste d’Alain de Benoist à une analyse injuste de Minc, Attali ou BHL ». Visiblement Valls ne connait rien de la complexité de la pensée d’Alain de Benoist dont certaines analyses sont moins sexy que celles de Minc ou de BHL mais autrement approfondies. Même si Alain de  Benoit a été proche de l’extrême droit dans sa jeunesse ( comme nombre de penseurs ou responsables  socialistes aujourd’hui socio libéraux ont été marxistes, voire marxistes léninistes en leur temps).  Il est clair que l’approfondissement n’est pas la qualité de Valls qui comme Fluer Pellerin se contente de lire les petites  notes de se services de communication. Intellectuellement .  « Manuel Valls, l’ami de BHL, perd les pédales ». Michel Onfray n’a pas tardé à réagir après les accusations du Premier ministre qui l’accusait de « perdre les repères ». Au micro de Europe 1/iTÉLÉ/Le Monde, Manuel Valls avait vivement critiqué les prises de position du philosophe.  « Quand un philosophe connu, apprécié par beaucoup de Français, Michel Onfray, explique qu’Alain de Benoist – qui était le philosophe de la Nouvelle droite dans les années 70 et 80 et qui, d’une certaine manière a façonné la matrice idéologique du Front national – vaut mieux que Bernard Henri-Lévy, ça veut dire qu’on perd les repères », a attaqué le Premier ministre. L’intellectuel de gauche avait en effet déclaré, dans une interview au Point, « préférer une analyse juste d’Alain de Benoist à une analyse injuste de Minc, Attali ou BHL ». Loin de lui pourtant un retournement de veste. Dans une chronique pour Le FigaroVox, Michel Onfray a alors remis les choses au clair.  Je préférais une idée juste, fût-elle de droite, à une idée fausse même si elle est de gauche, surtout si elle est de gauche. « S’il faut une explication de texte à Manuel Valls (…) je disais que, moi qui suis de gauche, je préférais une idée juste, fût-elle de droite, à une idée fausse même si elle est de gauche, surtout si elle est de gauche. Quel philosophe, quel citoyen même, pourrait soutenir le contraire d’ailleurs, sauf à préférer l’erreur et le faux pour des raisons idéologiques ? », a-t-il déclaré.  Il faut bien que la situation électorale soit catastrophique pour que cet homme délire et panique à ce point  Mais Michel Onfray est allé encore plus loin dans ses explications, habillant le Premier ministre pour l’hiver.  »Manuel Valls, l’ami de BHL, perd les pédales ! Il faut bien que la situation électorale soit catastrophique place Beauvau pour que cet homme qui côtoya Jankélévitch chez ses parents quand il était enfant délire et panique à ce point face à la Bérézina qui s’annonce ! »

 

0 Réponses à “Valls « perd les pédales » ( Onfray)”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol