FN : Valls en colère pourquoi ?

FN :  Valls en colère pourquoi ?

 

Valls ne cesse de multiplier les colères vis-à-vis de la montée du FN au point qu’il en devient ridicule et surtout inefficace. Des colères bien préparées, des colères de comédiens comme hier à l’assemblée nationale encore où il peut devenir rouge comme un coq à la demande. Avec le doigt tendu, le doigt de  Dieu  ou plutôt de Judas. Car Valls est en train de comprendre mais un peu tard qu’il est responsable de la montée du FN avec sa politique social-libérale, incohérente en plus et donc sans résultat. Inévitablement,  il sera le premier à endosser la responsabilité de la véritable débâcle du PS qui ne gardera putter qu’ne dizaine de départements et avec beaucoup de difficultés. Comment un Premier Ministre pourraiat-il avoir la confiance du pays  après un tel échec ? D’autant qu’il s’investit dans une  élection qui normalement devrait demeure de portée locale si elle n’avait pas été autant politisée et floue. Car ces élections en plus sosnt illégales et floues. Ce n’est qu’hier que l’assemblé nationale à voté le deuxième volet d’uen reforme territoriale qui reste complètement vague et incohérente. Vals crie, hurle, vocifère mais ses colères feintes ne passent plus auprès de l’opinion et dans les sondages c’est le plongeon. Sans doute ce qui l ‘affecte le plus.  Il portera la responsabilité des échecs économiques du gouvernement dont le virage libéral n’a donné aucun effet. Pour deux raisons, d’abord parce que le gouvernement ne dispose d’aucune légitimité pour changer son orientation ( Hollande n’a pas été élu pour cela) ensuite parce que c’est du faux semblant aussi bien pour  le pacte de responsabilité ( dont on ne parle plus et pour cause puisqu’il ne produira pas d’emploi, se contentant d’en maintenir ce qui n’est déjà pas si mal) et que la fameuse loi micron Macron sorte de vide grenier anecdotique ne s’attaque pas aux réellement aux réformes de structures. Un virage libéral qui n’en est pas un, mal fait qui conduit dans le fossé. Avec une telle débâcle électorale, Valls devra partir. Ou alors il faudra qu’il accepte un nouveau gouvernement nettement rééquilibré à gauche en prévision des régionales d’abord et surtout de 2017. Vals avec Aubry, des frondeurs, des écolos par exemple. L’incohérence ajoutée à l’incohérence existante. Vals en fait des tonnes sur la progression du FN, pour réveiller maintenant un électorat de gauche qu’il a lui- même anesthésié et même assommé Certes le FN sera en tête au premier tour mais c’est l’UMP qui va ramasser la mise au second tour avec près de 90% des départements. Vals veut faire peur en laissant penser que Marine Lepen peut être élu en 2017, ce qui est impensable,  sauf devant Hollande  peut-être.  Mais Hollande ne pourra pas se qualifier tellement il est discrédité. Du coup Valls  peaufine surtout sa posture pour 2022. Homme de conviction, homme autorité. Deux qualités qu’il ne suffit pas de proclamer. Et qu’on reconnait sans qu’il soit nécessaire aux intéressés de le hurler  sans cesse  comme fait Valls.

0 Réponses à “FN : Valls en colère pourquoi ?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol