Réforme Valls contre l’Apartheid : du vent !

Réforme Valls contre l’Apartheid : du vent !

 

La réforme Valls est forcément illusoire car elle ne sait pas exactement quel est l’objectif. En vrac il s’agit de lutter contre la violence, la pauvreté, les dangers du terrorisme et l’apartheid. L’apartheid une formule médiatique sexy mais nulle sur le pan sémantique et politique. La France heureusement n’a jamais eu de politique d’apartheid et ce mot d’une  certaine manière vise à légitimer certaines réactions violentes de populations marginales qui s’installent  elles- mêmes dans le non droit. En plus une  vraie vision de bobo car ceux qui préconisent la mixité n’habitent pas les HLM et n’envoient pas leurs enfants dans les écoles de ces quartiers. A cet égard la mixité ne s’impose pas par la loi, c’est le résultat d’une  politique éducative et d’emploi. Il ne suffit pas de repeindre les cage d’escaliers des HLM, d’en construire, il faut surtout permettre la remise à niveau scolaire, former professionnellement,  rétablir aussi l’autorité ( chère à Valls mais seulement dans les mots) et favoriser la création d’activités économiques susceptibles d’ intégrer ces populations C’est la énième politique de la ville avec les résultats qu’on connaît. De l’argent dépensé pour faire « gauche bobos » Manuel Valls a annoncé vendredi des mesures en faveur des logements sociaux et de la mixité de leurs habitants, objectif central d’une « politique de peuplement » censée mettre fin, selon ses mots, aux situations d’ »apartheid » en France. C’est un des volets du plan présenté par le Premier ministre à l’issue d’un comité interministériel pour lutter contre les ghettos urbains en réponse aux attentats djihadistes de janvier et à la montée du radicalisme religieux.  Une de ses mesures phares consiste à mobiliser d’ici juin les préfets pour sévir contre 216 communes qui ne respectent pas la loi SRU fixant des quotas de logements sociaux obligatoires.  Ils pourront délivrer au nom des communes en question des permis de construire, préempter des terrains, des logements ou des immeubles existants, pour les transformer en logements sociaux, précise un document de présentation.   »À l’inverse, des instructions seront données aux préfets pour limiter la construction de logements sociaux dans les 1.500 quartiers prioritaires de la politique de la ville, dès lors que le taux de logement social y dépassera 50%. »  Les personnes aux ressources trop faibles ne seront plus logées systématiquement dans ces quartiers prioritaires. Une revendication des élus locaux, fatigués de l’afflux d’une population fragile dans leurs quartiers sensibles dans le cadre de la loi sur le droit au logement opposable (Dalo).  Le gouvernement veut aussi généraliser les systèmes de points pour les demandeurs de logement selon des critères de priorité transparents et accélérer le renouvellement urbain.  Les logements sociaux démolis seront reconstruits d’abord en dehors des quartiers prioritaires, où le logement intermédiaire et l’accession à la propriété seront favorisés.

0 Réponses à “Réforme Valls contre l’Apartheid : du vent !”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol