Rugby-France -Pays de Galles (13-20), toujours aussi ennuyeux

France -Pays de Galles (13-20), toujours aussi ennuyeux

 

Il y a longtemps que le XV de France ne fait plus rêver notamment depuis l’arrivée de l’entraineur Philippe St André. Manque de vitesse, de fluidité et surtout d’invention. Avec en plus des maladresses et des points laissés en route. En fait l’équipe est corsetée par un jeu stéréotypé , prévisible pour l’adversaire ; l’ impression que les jouer sont corsetés. Bref du jeu à la galloise mais en moins bien. On attend que cette équipe se libère, qu’elle innove, qu’elle offre du jeu, qu’elle prenne du plaisir aussi ; Avec St André pas question, le jeu est triste à mourir comme St André lui-même qui donne l’impression de pleurnicher quand il parle. Pas de quoi vraiment motiver uen équipe. On va sûrement attendre que l’équipe touche le fond pour changer enfin d’entraineur.  Les Bleus se sont donc  faits bousculés par le Pays de Galles au Stade de France (13-20) Et une bronca pour finir ! L’équipe de France s’est de nouveau inclinée à domicile face au pays de Galles (13-20). Comme il y a deux ans donc. Voilà quatre fois de suite que les Bleus tombent face au XV du Poireau. Déjà battue en Irlande (18-11), la France peut dire adieu à ses rêves de victoire finale dans le Tournoi. «Ce qui a fait notre force, la défense, nous a aujourd’hui fait défaut, déplore Thierry Dusautoir, le capitaine tricolore. On n’a pas réussi à concrétiser toutes nos pénalités. On termine à moins sept. La différence est courte mais bien présente. C’est encore une grosse déception». Menés 6-3 à la pause, les Bleus étaient déjà retournés au vestiaire sous les sifflets parce que Camille Lopez venait de totalement manquer une deuxième pénalité. Auparavant, le public n’avait eu que deux occasions de se réchauffer. La première sur une passe du pied de Lopez qu’Huget ne volleyait pas assez fort pour Dulin (13e). La seconde sur un essai d’Huget, finalement refusé logiquement pour un léger en-avant de Lopez (34e). Après le repos, Morgan Parra prenait à son compte la première pénalité française. Sans plus de réussite que Lopez (42e). Mais les Bleus semblaient enfin vouloir accélérer. Ils se faisaient surprendre sur un essai de Biggar (60e). Halfpenny passait une nouvelle pénalité pour porter le score à 17-6 (65e). Au plus mal, les Français réagissaient enfin et Dulin concluait dans l’en-but un mouvement intense (13-17, 68e). L’espoir était de courte durée. Halfpenny réussissait en effet une nouvelle pénalité (20-13, 74e). Les Bleus cherchaient en vain à arracher le match nul. Comme si cela ne suffisait pas, une autre mauvaise nouvelle était venue un peu plus tôt d’Ecosse où l’Italie s’est imposée sur le fil (22-19). Le rendez-vous du 15 mars, à Rome, chez le premier adversaire de la Coupe du monde s’annonce plus périlleux que jamais.

 

 

0 Réponses à “Rugby-France -Pays de Galles (13-20), toujours aussi ennuyeux”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol