La semaine de François de Tulle ( 1er mars 2015)

  • La semaine de François de Tulle ( 1er mars 2015)
  • Semaine finalement festive pour François de Tulle,  en tout cas de détente. D’abord cette bonne nouvelle , le chômage et  la consommation des ménages qui s’améliorent un petit poil. Du Coup le chambellan Valls de Vienne annonce la fin de la crise ; il n’a sans doute pas observé que l’industrie, elle, se portait toujours mal contrairement à la plupart des autres pays d’Europe. Mais Valls de Vienne ne fait pas dans la dentelle. C’est comme avec les frondeurs, il tape dessus, avec autorité bien sûr. Cambadélis plus prudent s’est contenté de les gronder . Il paraît qu’ils ont eu très peur. Satisfaction quand même pour le Roy avec le délai supplémentaire donné par Bruxelles pour réduire le déficit royal ( c’est le troisième report !). merci la Grèce, Merkel  ne pouvait taper en même temps sur la Grèce et sur la France ! Du coup Hollande s’est goinfré au salon de l’agriculture :  saucisson, rillettes, bière, vin rouge, vin blanc, rosé, lait etc. Le chambellan a voulu en faire autant mais il manque d’estomac et a terminé l’épreuve à moitié déchiré. Pour compléter une semaine assez festive  François de Tulle s’est payé uen petite escapade en compagnie deux charmantes  actrices aux Philippines, deux actrices au grand talent qui seraient  capable de jouer le rôle de Julie Gayet prochainement. Pendant ce temps le chambellan tempête contre ‘l’irresponsabilité de ceux qui ont rendu visite à Assad. Comme pour les frondeurs il y aura des sanctions contre le parlementaire PS. L’autorité, toute l’autorité, rien que l’autorité. Aux dernières nouvelles le parlementaire pourrait être condamné à des travaux d’intérêt général : refaire la façade un peu obsolète du PS à moins qu’il ne soit privé de dessert. Avec toujours la même autorité, Valls annonce une grande reforme sociale finalement qui va finir en eau de boudin et se limiter à la question de représentations du personnel dans les petites entreprises. Pas étonnant la négociation patrons –syndicat a débouché sur un véritable fiasco. Pour les reformes structurelles, on verra plus tard ( d’autant qu’à la cour le Chambellan n’a plus la majorité°). La petit marquis de Macron n’est pas content non plus, il traité les députés PS de fainéants, pas vraiment une insulte, un constat seulement. En même temps il allumé la droite victime du syndrome du  » bovarysme parlementaire »  d’après lui. ça nous change de la sémantique oligarchique habituelle. Malheureusement un semaine qui n’avait pas trop mal débuté se termine par un naufrage avec le plan pour lutter contre la violence et le terrorisme du fondamentalisme. L’Etat va former les Imams, enfin ceux qui le voudront. C’est Cazeneuve qui va donner les cours de catéchisme ou peut- être les élève de l’ENA puisqu’on veut les transformer en «  manager du changement » , on tremble. Bref on continue de patauger dans la plus confusion, la plus grande incohérence à la cour où on confond un peu tout , la sphère publique et la sphère prive finalement en étant aussi inefficace vis-à-vis de l’un comme de l’autre. Mais François de Tulle croit en sa bonne étoile, la preuve ce dimanche, il y a encore 21% des François qui souhaitant qu’ils se représentent en 2017, sûrement des pousse- au crime de lèse majesté.
  • God  save the king !

0 Réponses à “La semaine de François de Tulle ( 1er mars 2015)”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol