Immobilier : baisse des prix

Immobilier : baisse des prix 

Officiellement la baisse des prix serait de 1 à 2% d’après les professionnels et de 4% en 2014 pour les résidences secondaires. En réalité les baisses sont beaucoup plus conséquentes fautes d’acheteurs surtout ; De plus ces moyennes n’ont pas beaucoup de signification tellement les écarts autour de cette moyenne sont grands. Dans certains   cas il faudrait davantage parler d’une  baisse de l’ordre de 20 à 30% voire davantage en zone rurale. Dune manière générale les prix de immobilier sont surestimés en France et une baisse tendancielle des prix est inévitable . Une baisse de l’ordre de 30% au moins est inévitable d’ici 10 ans et l’éclatement d’une  bulle n’est  plus  à exclure. Cette baisse tendancielle nourrit évidemment l’attentisme des acheteurs et influence l’évolution des prix. D’après  réalisée par Guy Hoquet Immobilier sur l’état du marché des résidences secondaires sont sans appel: «Sur les régions emblématiques de ce marché, nous observons une baisse des prix de 4,3 % sur l’année, contre -1,7 % en France en moyenne», observe Fabrice Abraham, Directeur Général du réseau Guy Hoquet l’Immobilier. «La résidence secondaire est un achat plaisir, elle est donc la première à pâtir du manque de confiance en la reprise». Du côté des vendeurs, on fait donc grise mine: face à des acquéreurs moins nombreux et moins portés sur le confort, il est évident de deviner où est le rapport de force… «Aujourd’hui, on ne vend plus rien sans une baisse spectaculaire», constate Frédéric Halimi, au Canet-en-Roussillon. Même constat sur les côtes bauloises, en Loire-Atlantique, où des maisons de charme, les pieds dans l’eau, perdent jusqu’à 20% de leur valeur initiale!  Et cette baisse généralisée emmène tout sur son passage, y compris les biens haut-de-gamme! «Un appartement de 90m² vue mer, avec toit terrasse de 150 m² à 850.000 euros, je n’ai jamais eu de bien aussi exceptionnel à ce prix-là», observe Peggy Bancquart à Saint-Tropez, dans le sud de la France. La saison que nous traversons est aussi l’occasion de constater que les stations de ski aussi sont concernées. «À Courchevel, certains biens dont les prix ont battu des records ces dernières années sont aujourd’hui victimes du désintérêt des investisseurs étrangers. On voit des biens perdre jusqu’à 30% de leur prix d’origine», constate Stéphane Breton, agent immobilier à Albertville.

 

0 Réponses à “Immobilier : baisse des prix”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol