• Accueil
  • > Archives pour janvier 2015

Archive mensuelle de janvier 2015

Page 7 sur 12

Terrorisme- horreur au Nigeria: une bombe attachée à une fillette fait au moins 19 morts

Terrorisme- horreur au  Nigeria: une bombe attachée à une fillette fait au moins 19 morts

Au moins 19 personnes ont péri samedi lorsqu’une bombe attachée à une fillette, âgée d’une dizaine d’années, a explosé dans un marché très fréquenté de la ville de Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria, ont annoncé la Croix-Rouge et une milice d’autodéfense locale. 18 autres auraient été blessées selon un premier bilan. Le groupe islamiste Boko Haram, très présent dans la région, est soupçonné d’être à l’origine de l’attentat.  Ashiru Mustapha, un milicien, a indiqué à l’AFP que la puissante explosion a frappé le marché vers 12H40 au moment où il était bondé de commerçants et de clients, ajoutant que la fillette « avait environ 10 ans ». Un responsable de la Croix-Rouge, sous couvert d’anonymat, a déclaré: « Pour le moment, nous avons évacué 10 cadavres. »  Depuis juin 2014, Boko Haram a eu recours à plusieurs reprises à des femmes et à des fillettes pour mener des attentats. Le groupe mène depuis six ans un combat d’une violence aveugle pour imposer un Etat islamiste rigoriste au Nigeria, le plus grand Etat d’Afrique, où des élections générales sont prévues à partir du 14 février.

Terrorisme- Dieudonné en garde à vue

Terrorisme- Dieudonné en garde à vue

Le polémiste Dieudonné a été placé en garde à vue mercredi matin, dans le cadre de l’enquête ouverte lundi pour apologie du terrorisme. L’humoriste controversé avait publié sur sa page Facebook un message, avant de l’effacer, indiquant qu’il se sentait « Charly Coulibaly », du nom du terroriste qui a exécuté au moins quatre personnes, à Vincennes, vendredi. Un traitt d’humour sans doute qui n’est pas seulement noir mais débile et  sanglant. Une nouvelle provocation de la part d’un humoriste pathétique devenu la voix du prosélytisme  anti juif.

Charlie hebdo : des dessins condamnables ! (union des oulémas musulmans)

Charlie hebdo : des dessins condamnables ! (union des oulémas musulmans)

La nouvelle critique des dessins de Charlie Hebdo par  la très officielle ‘Union mondiale des oulémas musulmans en dit long le fossé qui sépare les civilisations démocratiques et les civilisations conservatives. En fait une condamnation politique quand on sait qu’elle émane de l’Union mondiale des oulémas musulmans, basé au Qatar et présidé par le prédicateur qatari d’origine égyptienne, Youssef al-Qaradaoui, considéré comme l’éminence grise des Frères musulmans. Or ce sont les frères musulmans qui sont à origine du concept même d’islamisme radical qui est en fait un détournement des fondements de l’Islam à des fin politique afin d’imposer la charia. Même si cette condamnation est en termes mesurés, elle constitue un marqueur de séparation entre deux civilisations. Certes les dessins de Charlie hebdo ne sont pas toujours la référence du meilleur goût voire de l’humour. Pour autant on se saurait interdire ce type d’expression de la liberté. Une liberté contestée par les fondamentalistes.   »Il n’est ni raisonnable ni logique, ni sage de publier les dessins et les films offensant le prophète ou attaquant l’islam », écrit dans un long communiqué l’Union mondiale des oulémas musulmans, basé au Qatar et présidé par le prédicateur qatari d’origine égyptienne, Youssef al-Qaradaoui, considéré comme l’éminence grise des Frères musulmans.    »Si on est d’accord que (les auteurs d’attentats) sont une minorité qui ne représente ni l’islam ni les musulmans, alors comment peut-on y répondre par des actes qui ne sont pas dirigés contre eux, mais contre le prophète vénéré par un milliard et demi de musulmans? », s’interroge l’organisme dans son texte publié tard mardi. Selon l’Union mondiale des oulémas, publier de tels dessins ne fera que « donner de la crédibilité à la thèse (des auteurs des attentats) selon laquelle l’Occident est contre l’islam ». Ces publications ne feront qu’ »attiser les haines, l’extrémisme et les tensions », poursuit l’organisme. On se demande ce que devraient dire les autres religions, notamment les catholiques beaucoup plus régulièrement brocardées par Charlie Hebdo et autres journaux satiriques ! En quoi des dessins satiriques pourraient-ils justifier l’extrémisme ?

Terrorisme : les premières mesures de Valls


Terrorisme : les premières mesures de Valls

 

Outre le déploiement de armée aux cotés des force de police pour surveiller notamment les zones sensibles, Valls a annoncé un certain nombre de premières  mesures qui méritent d’eter complétées  et détaillées et surtout qui posent la question des moyens des services de police.

 

● Nouveau fichier pénal terroriste

Constitution d’un  nouveau fichier pour connaître l’ensemble des terroristes condamnés ou ayant des comptes à rendre à la justice. Justice et Intérieur vont «étudier» la question. Ce fichier ressemblerait à celui existant pour tracer les délinquants sexuels. Le suspect terroriste devrait indiquer ses changements d’adresse sous peine de poursuites.

● Loi sur le Renseignement

Une loi encadrant toute l’activité du Renseignement, au-delà même du terrorisme, chemine. Elle sera prête «dans une poignée de mois», dit Renaud Vedel, conseiller du premier ministre. Elle était prévue. Elle ne sera pas vraiment accélérée mais suivie de près et très débattue, c’est certain.

● Renfort en personnels de la DGSI

Outre le plan sur cinq ans de recrutement de 432 spécialistes lancé il y a un an, quelques dizaines d’agents vont être embauchés pour renforcer les cellules judiciaires et analyse de la Direction générale de la sécurité intérieure.

● Données des passagers aériens

Pour un meilleur traçage des déplacements, une plate-forme française de centralisation des données des passagers dès la réservation des billets va être créée pour les vols au départ de la France vers les pays extérieurs à la zone Schengen. «Pas besoin d’attendre l’Europe», dit-on à Matignon. Problème: c’est d’Espagne, par exemple, qu’a décollé la compagne d’Amedy Coulibaly…

● Un décret sur les djihadistes

Le décret sur la mesure d’interdiction de sortie du territoire (pour les nationaux) ou d’accès (pour les étrangers) va entrer en vigueur à la fin de la semaine. Il s’agit de faire vivre la loi Valls-Cazeneuve du 13 novembre dernier sur le terrorisme. Question: quid des binationaux qui veulent partir? «Sauf entorse au droit international, on ne peut empêcher un Marocain de partir, par exemple, ni un Français de rentrer», assure un officier de la Police aux frontières.

● Mesures carcérales antiradicaux

Quatre quartiers spéciaux, en plus de celui de Fresnes, déjà en place, tenteront une politique ciblée d’isolement ou de regroupement des islamistes durs, selon les profils. La «professionnalisation» des imams et aumôniers en prison doit s’accentuer.

● Renseignement au sein de la PJJ

Une formation à la détection et à la prise en charge du radicalisme sera dispensée aux services de la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) et une unité de Renseignement créée pour centraliser les informations nominatives, comme cela existe déjà dans les prisons.

Terrorisme : La France est en guerre (Valls)

Terrorisme : La France est en guerre (Valls)

Un discours enfin à la hauteur de l’enjeu et de ‘l’émotion nationale manifestée dans le rue par les français. Un discours unanimement applaudi à l’assemblée.  «Oui, la France est en guerre contre le terrorisme, le djihadisme et l’islamisme radical (…) mais pas contre une religion.» «La France n’est pas en guerre contre l’islam et les musulmans (…) La France protégera tous ses concitoyens, ceux qui croient et ceux qui ne croient pas», a déclaré  Valls à l’assemblée, sous des trombes d’applaudissements. «L’islam est la deuxième religion de France, elle a toute sa place en France», a poursuivi le premier ministre. Manuel Valls a tout aussi fermement fustigé «les actes antisémites (qui) connaissent en France une progression insupportable». Face à des députés dont certains avaient du mal à réprimer des larmes d’émotion, Valls s’est exclamé: «Comment accepter qu’en France, terre d’émancipation des Juifs, il y a deux siècles, mais qui fut aussi, il y a soixante-dix ans, l’une des terres de leur martyre, comment peut-on accepter que l’on puisse entendre dans nos rues crier “Mort aux juifs”?» Le premier ministre a encore réaffirmé que «sans les Juifs de France, la France ne serait plus la France». Et il a appelé la justice à être «implacable à l’égard de ces prédicateurs de la haine», faisant référence, sans le nommer, au polémiste Dieudonné, soulignant que «le blasphème n’est pas dans notre droit, il ne le sera jamais». Là encore sous les applaudissements de tous les députés, y compris du Front national, Manuel Valls a rendu un hommage appuyé au ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, assis à sa droite pour la circonstance, ainsi qu’aux «forces de sécurité qui ont, au péril de leur vie, mené un travail remarquable». Il a poursuivi: «À aucun moment nous ne devons baisser la garde (…) Des risques sérieux demeurent (…) Des risques très élevés liés à d’éventuels complices.». Reste évidemment à traduire en acte cette volonté de lutte contre le terrorisme, une volonté qui doit s’inscrire dans la durée tellement les facteurs explicatifs sont nombreux été tellement la France a laissé passer trop de chose contre les valeurs de la république depuis des années.

Airbus encore devant Boeing

Airbus encore devant  Boeing

Avec 1.456 commandes nettes, l’avionneur européen a déjoué les pronostics en parvenant à vendre plus d’avions que Boeing, comme l’an passé. Le groupe américain avait, en effet, fait état de 1.432 commandes nettes la semaine passée, soit le meilleur résultat de son histoire.  Beaucoup pensaient alors le match plié, car fin novembre Airbus ne faisait encore état que d’un peu plus de 1.000 commandes au compteur. Le groupe européen a ainsi réussi à renverser la vapeur à la toute fin de l’année en multipliant les contrats en décembre.   Au final, Airbus fait à peine moins bien qu’en 2013, où l’avionneur européen avait connu un millésime record avec 1.503 commandes nettes.  Et encore, ce record aurait pu être battu si Airbus n’avait pas enregistré de nombreuses annulations (340). Les commandes brutes, c’est-à-dire les commandes avant annulations, s’élèvent ainsi à 1.796.  Dans le détail, Airbus a enregistré 1321 commandes sur ses monocouloirs, dont 824 pour le seul A320 neo, version remotorisée de l’A320, et 135 commandes pour les gros porteurs. Désormais, le carnet de commandes d’Airbus atteint le niveau record de 6,386 appareils pour un montant record de 919,3 milliards de dollars au prix catalogue.  L’avionneur européen n’a toutefois pas réussi à remplir son objectif de commandes pour son « super-jumbo », l’A380, avec 13 commandes enregistrées, contre 30 visées. Mais, pour 2015, l’avionneur a assuré qu’il trouverait de nouveaux clients susceptibles d’être séduit par cet appareil.

CGT : Thierry Lepaon discrédité une seconde fois

CGT : Thierry Lepaon discrédité une seconde fois

 

Normalement le successeur de Thierry Lepaon devait être désigné mais son élection n’a pas été possible du fait du rejet des proches de Thiery Lepaon dans la liste des membres du bureau. EN clair, Martinez sera sans doute élu – en février- mais à condition que ces proches de Thierry Lepaon soit éliminés du bureau. Une semaine après la démission de Thierry Lepaon, le « parlement » de la CGT a donc rejeté la liste de direction proposée par Philippe Martinez. L’ancien leader de la Fédération des métaux est pressenti pour prendre la tête du syndicat. Il doit revoir sa copie.  La crise n’en finit pas, à la CGT. Une semaine après la démission de son ancien secrétaire général, Thierry Lepaon, le « parlement » du syndicat a rejeté mardi soir la liste de direction proposée par un des prétendants au trône : Philippe Martinez. Cette liste propose une composition : neuf noms pour les neuf postes du bureau de la CGT. Mais elle a sans doute été jugée comme étant trop tournée vers le passée : il y avait surtout des proches de Thierry Lepaon. La CGT veut oublier la période Lepaon, oublier les scandales liés aux frais de rénovation de son appartement et de son logement de fonction. Résultat : le « parlement » a approuvé cette liste à « seulement » 57 %, alors qu’il fallait une majorité des deux tiers. Philippe Martinez doit donc revoir sa copie, proposer une nouvelle composition, s’il souhaite prendre la tête de la CGT. D’autant que dans un communiqué, la CGT admet que Philippe Martinez est « pressenti pour être le futur secrétaire général ». Mais le prochain vote n’aura pas lieu avant début février. Le feuilleton durera donc encore trois semaines.

Italie : Démission du président Giorgio Napolitano

Italie : Démission du président Giorgio Napolitano

Le chef de l’Etat avait annoncé le mois dernier son intention de quitter ses fonctions pour des raisons de santé et son départ était attendu à la fin des six mois de présidence italienne à la tête de l’Union européenne, mardi. « Je voudrais que nous saluions tous Napolitano, un Européen dévoué, qui dans les prochaines heures va quitter sa fonction après avoir conduit l’Italie avec intelligence et sagesse », a déclaré Matteo Renzi dans une allocution devant le parlement européen. Cette démission devrait déboucher sur un processus politique délicat pour désigner un nouveau chef de l’Etat. L’élection du président italien se fait à une majorité des deux tiers à la fois à la chambre basse et au Sénat pour les trois premiers tours de scrutin. Les opérations de vote devraient débuter à la fin du mois. Le choix du futur président italien devrait être un bon indicateur de l’influence dont Matteo Renzi bénéficie parmi les élus de sa formation, le Parti démocrate. Romano Prodi, ancien chef du gouvernement et ancien président de la Commission européenne, et Giuliano Amato, ancien président du Conseil, sont les deux candidats potentiels à la succession de Napolitano. Ils avaient tous deux brigué le poste par le passé.

 

La marque « Je suis Charlie » ou la compassion business

La marque « Je suis Charlie » ou la compassion business

50 dépôts officiels de la « marque » «  je suis Charlie » ou la preuve que nos sociétés peuvent marchandiser n’importe quoi sans le moindre respect. La plupart de ces dépôts de marque n’ont qu’un objet faire du fric sur le dos de ce drame et de l’émotion  nationale historique. Certains vont peut traverser un partie des bénéfices relises soit au journal, soit aux victimes. Globalement cependant cette commercialisation de la douleur et du réveil national révélé que les marchands du temple tournent aussi autour des valeurs de la république  Le business prime toujours aux yeux de certains. Plus de 50 demandes de dépôt de marque « Je suis Charlie » ont été enregistrées auprès de l’Institut national de la propriété intellectuelle (Inpi) depuis l’attentat contre Charlie Hebdo mercredi dernier, indique l’AFP ce lundi 12 janvier, citant une source proche du dossier. Le logo « Je suis Charlie », trois mots en blanc et gris sur fond noir reprenant la typographie de l’hebdomadaire satirique, est l’objet depuis plusieurs jours de nombreuses tentatives d’exploitation mercantile. Une photographie d’écran montrant une des premières demandes déposées auprès de l’INPI, datée de dimanche, a été diffusée sur Twitter.

Breaking News : le slogan « Je suis Charlie » aurait été déposé à l’INPI @BFMTV @itele @AFP #JeSuisCharlie pic.twitter.com/wUcyD1LYLW

— Je suis Charlie (@ClementLoup) 12 Janvier 2015

Des balances et des extincteurs « je suis Charlie »

Son auteur a sollicité le dépôt de la marque « Je suis Charlie » pour la classe de produits « appareils et instruments scientifiques », qui englobe entre autres les balances, les extincteurs et les étuis à lunettes. La procédure de dépôt d’une marque à l’INPI coûte 200 euros pour une demande en ligne (225 euros pour une demande papier), incluant jusqu’à trois classes de produits ou services. Chaque classe supplémentaire – il en existe 45 – est facturée 40 euros. L’INPI n’était pas en mesure lundi soir de confirmer le nombre de demandes reçues pour la marque « Je suis Charlie », mais rappelait que les détails relatifs aux déposants étaient normalement publiées sur son site internet dans les quatre semaines suivant l’enregistrement du formulaire, sauf dans les cas « contraires à l’ordre public et aux bonnes mœurs ». L’enregistrement d’une marque prend d’habitude plusieurs mois, a rappelé l’institut rattaché au ministère de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique. De nombreux produits (t-shirts, autocollants, badges…) affichant le tristement célèbre logo sont cependant déjà en vente sur les plateformes de vente en ligne. Certaines, comme Ebay et Amazon, se sont engagées à reverser leurs commissions à l’hebdomadaire, quand d’autres ont retiré ces produits de leurs boutiques en ligne. Par ailleurs, les adresses de sites internet jesuischarlie.fr, jesuischarlie.com et jesuischarlie.org ont été créées dès mercredi, quelques heures à peine après la fusillade dans les locaux de Charlie Hebdo, qui a fait douze morts et onze blessés. La société de conseil Coactiveteam, basée à Limogne-en-Quercy (Lot), a expliqué sur son site internet avoir « pris l’initiative de déposer » l’adresse jesuischarlie.fr pour la mettre « à disposition de Charlie Hebdo via son avocat », Richard Malka.

 

Terrorisme : Quatre ans de prison pour apologie

Terrorisme : Quatre ans de prison pour apologie

Enfin la justice se réveille et inflige 4 ans de prison pour le fait d’avoir déclaré «  il faudrait davantage de Kouachi ». Une peine évidemment exemplaire, este à savoir d’une décision qui restera symbolique ou si la justice comme toutes les autres institutions républicaines sauront sanctionner ces atteintes inadmissibles aux valeurs de la république.  Nord après avoir provoqué un accident, il s’en était pris à la police : « Il devrait y en avoir plus des Kouachi. J’espère que vous serez les prochains ». « La sévérité des peines prononcées s’explique grandement par les propos tenus » assure le procureur.  Il était en état d’ivresse quand il a été interpellé samedi après avoir provoqué un accident. Il était poursuivi pour conduite sous l’emprise d’un état d’ivresse manifeste, refus de se soumettre aux vérifications en état de récidive, blessures involontaires, et apologie d’actes de terrorisme.    »Il devrait y en avoir plus des Kouachi. J’espère que vous serez les prochains (…) Vous êtes du pain béni pour les terroristes », a-t-il dit aux policiers.   »La sévérité des peines prononcées s’explique grandement par les propos tenus faisant l’apologie des actes de terrorisme », a précisé François Pérain, le procureur de Valenciennes.  Jugé en comparution immédiate, il a été condamné à quatre ans d’emprisonnement, deux ans d’annulation de son permis de conduire, et une interdiction de ses droits civils et de famille pendant trois ans.

 

Terrorisme : un choc de civilisation

Terrorisme : un choc de civilisation

 

Il convient désormais de nommer les choses clairement  sans crainte de subir la réprobation du politiquement correct. Oui le monde -et la France en particulier- vit un choc de civilisation. Dun coté la civilisation traditionnelle qui a évolué au cours du temps pour construire progressivement la démocratie moderne, de l’autre des fondamentaliste qui rêvent  de mettre à bas la laïcité, d’imposer le religieux comme pouvoir suprême dans tous les domaines y compris politique. Ces notamment le projet de l’Etat islamique. En France cette vision est soutenue surtout par les populations marginales mal ou pas intégrées, surtout dans les banlieues, aujourd’hui zones de non droit. Cette idéologie fondamentalisme donne enfin un sens à leur marginalité voir même une légitimité à ceux qui se nourrissent du crime et de la délinquance. Le phénomène n’est pas seulement français, il est international et frappe encore davantage les pays musulmans qui recrutent à bon compte les criminels, les asociaux, les détraqués, les extrémistes de toutes natures. S’il est indispensable de tenir compte de cette environnement international, il importe cependant d’ analyser la situation spécifique de la France. Une France qui fournit le plus gros contingent international de djihadistes (plus de 1000), donc sans doute plusieurs milliers qui sont potentiellement candidats. D’autres ne peuvent ou ne veulent pas faire le djihad mais peuvent causer de graves dommages à l’intérieur du pays. Autant le dire une grande partie de cette population de marginaux qui vit essentiellement de délinquance n’adhère aux principes républicains. Pas étonnant si à Marseille la manifestation a été aussi peu suivie comparée à celles des autres villes. On ne réglera pas ce choc de civilisation en quelques semaines ou quelques mois même en quelques années. Un travail fondamental est à entreprendre sur les facteurs explicatif de cette situation (rôle de école, efficacité des services de surveillance,  de  répression, de prévention, de la justice, rôle des parents, de la société devenue elle-aussi laxiste par rapport aux atteintes à ses  propres valeurs, dimensions économiques sociales, engagement de la France dans les conflits internationaux etc.). Autant dire un travail immense avec des moyens à la hauteur de l’enjeu, il y va de l’avenir de notre civilisation démocratique.

CGT : Philippe Martinez pour remplacer Thierry Lepaon

CGT : Philippe Martinez pour remplacer Thierry Lepaon

Compte tenu des événements dramatiques de ces derniers jours, l’affaire de la démission de Thierry Lepaon a té relativement marginalisée  dans les médias. Il sera vraisemblablement remplacé par Philippe Martinez, responsable de la puissante fédération des métaux ; Une afffaire moins médiatisée et qui permettra peut-êter à la CGT de s’en sortir en limitant des dégâts. La candidature de Philippe Martinez a été approuvée par la direction de la CGT, et sera soumise au choix du « parlement » du syndicat mardi. Il veut ainsi succéder à Thierry Lepaon. L’ancien secrétaire général  de la CGT a démissionné la semaine dernière suite aux révélations successives de ces dernières semaines sur son train de vie.  La CGT veut rebondir, après les scandales dans lesquels son ancien directeur, Thierry Lepaon était empêtré. Pour incarner ce rebond : Philippe Martinez. La direction de la CGT a accepté lundi sa candidature à la tête du syndicat, à 28 voix pour, 19 contre et 6 abstentions. Une courte majorité. Philippe Martinez, la cinquantaine, a mis un pied dans le syndicalisme à Renault. Il était délégué-syndical CGT à l’usine de Boulogne-Billancourt. En 2008, deuxième pied dans le syndicalisme : il prend la tête de la Fédération des métaux. Prochaine étape pour sa candidature : le vote du « parlement » du syndicat mardi, qui doit confirmer (ou non) ce choix, à une majorité des deux tiers. Sachant que huit autres membres veulent figurer sur la liste du futur bureau.

 

 

Attentats : commission d’enquête parlementaire, pour quoi faire ?

Attentats : commission d’enquête parlementaire, pour quoi faire ?

 

Une commission d’enquête parlementaire pourquoi pas mais pour quoi faire. ? Dans les déclarations des uns et des autres l’objet même de cette  commission ne paraît pas très clair. S’agit-il d’enquêter seulement sur les attentats récents, sur l’efficacité de nos services de surveillance sur l’ensemble de la problématique terroriste,  de faire des propositions rapides (quelques semaines) par exemple pour améliorer la sécurité publique  ou d’engager un travail de fond sur les facteurs explicatifs ? Le Parlement va donc tirer les leçons des attentats de la semaine dernière pour renforcer la lutte contre le terrorisme, vraisemblablement à travers la constitution d’une commission d’enquête. « Je pense que le Parlement souhaitera une commission d’enquête sur ce qui vient de se passer, c’est légitime et c’est naturel », a déclaré Manuel Valls lundi 12 janvier. Juste avant l’interview du Premier ministre, Nicolas Sarkozy estimait qu’il fallait un travail commun gouvernement-opposition pour « comprendre » les événements de la semaine et adopter des mesures pour améliorer la sécurité des Français « dans les semaines qui viennent ». Peu après, le chef de file des députés UMP, Christian Jacob, annonçait qu’il demandait la création d’une commission d’enquête de l’Assemblée, en souhaitant qu’elle soit le fruit d’une « démarche transpartisane » et précisant en avoir fait part au président de l’Assemblée, Claude Bartolone (PS). Le patron du groupe socialiste, Bruno Le Roux, s’est déclaré d’accord sur le principe, pour « analyser et tirer tous les enseignements sur ces attentats ». Mais il a préféré, lors de ses vœux à la presse lundi midi, parler d’une « mission ». Un terme plus général qu’une commission au sens strict, et qui pourrait permettre, a-t-il souhaité, un travail commun des députés et des sénateurs. Pour Christian Jacob, « il faut tirer les enseignements de ce qui s’est passé: dans quelles conditions des individus sont sortis du jihad, de prison, de quelle surveillance ils ont fait l’objet, et à partir de là, en tirer des éléments pour modifier la législation ». « La commission devra pouvoir auditionner tous les services de police, de sécurité et de renseignement », a-t-il souligné. Ses travaux ne risquent-ils pas d’empiéter sur l’enquête judiciaire, ce qu’interdit la Constitution? « Nous sommes dans des circonstances exceptionnelles, la représentation nationale doit pouvoir disposer de tous les éléments d’information », a répondu le député de Seine-et-Marne. Pour Bruno Le Roux, « il s’agirait d’étudier avec le gouvernement en quoi nous pouvons améliorer le dispositif antiterroriste ».

 

Prix alimentaires en baisse ?

Prix alimentaires en baisse ?

Difficile de constater la baisse des prix dans la grande distribution, au mieux les prix stagnent (comme les chiffres d’affaires). Pourtant certains prix baissent à la production tandis que d’autres vont augmenter. Selon l’Organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO), quand on regarde les cinq familles de produits de base (céréales, viandes, lait, huiles et sucre), les prix ont baissé de 3,7% l’an dernier. Seul le prix de la viande a augmenté de 8% sur un an. C’est le jeu de l’offre et de la demande qui explique cette tendance. Les prix des produits laitiers ont baissé, par exemple, de 2,3% en 2014, pour atteindre leur plus bas niveau depuis 2009. Les Russes et les Chinois ont acheté moins de beurre et de fromage. Le prix du sucre a baissé de 5% l’an dernier. Cela est dû à la baisse du prix du baril de pétrole. Le Brésil, gros producteur de sucre, a vu sa demande en éthanol – un carburant agricole issu de la canne à sucre – diminuer. Ses stocks de sucre étant encore très importants, cela fait baisser les prix. Ce sont les prix des céréales qui ont le plus baissé l’an dernier (12,5%). Mais cela ne va pas durer. Le Canada, gros producteur de blé dur, a connu une mauvaise récolte à cause du froid. Il y en a moins. La Russie, qui en produit également, assure vouloir limiter ses exportations, pour protéger son marché intérieur. Le prix des pâtes et de la semoule de blé repartent à la hausse en ce début d’année.  D’autres matières premières agricoles augmentent déjà. C’est le cas des fruits secs (+4% en moyenne), et notamment des noisettes. Leur prix a doublé cet été, à cause des grêlons qui ont touché la Turquie, premier producteur. Cette mauvaise production a fait flamber par ricochet le prix des pâtes à tartiner, du chocolat aux noisettes et des cookies.  Au Brésil cette fois, c’est la sécheresse qui fait bondir le prix du café, avec 50% de hausse attendue pour 2015. Cela touche aussi le cacao. En Europe, toujours à cause de mauvaises conditions climatiques, on voit déjà grimper le prix de l’huile d’olive.

 

Actualités, info, économie: articles les plus lus

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Croissance- climat des affaires : toujours morose

 

 

 

Actualités, infos: articles les plus lus

Taxis : manif lundi à Paris

Climat : un accord vraiment au minimum

UberPOP : covoiturage ou business ?

Sondage Merkel : le oui mais des Français 

Airbus 350: retard ou caprices du Qatar

Travail le dimanche : « triple erreur » (Hamon)

Parti socialiste : 500.000 pour quoi faire ?

Loi Macron : « Du bruit pour pas grand-chose » (Juppé)

Rachida Dati : « Non à une campagne avec les cantines halal ou la burqa»,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Allemagne :croissance exportations en recul

Allemagne :croissance exportations en recul

L’excédent commercial de l’Allemagne s’est contracté en novembre, atteignant 17,6 milliards d’euros, en raison d’un recul des exportations et d’une hausse des importations, selon des chiffres publiés vendredi. En données corrigées des variations saisonnières, les exportations ont diminué de 2,1% en novembre à 95,2 milliards d’euros, alors que les importations ont augmenté de 1,5% à 77,6 milliards. En octobre, l’excédent commercial atteignait 20,8 milliards d’euros.

Production industrielle en baisse

Production industrielle en baisse

 

Nouveau recul de  0,3% en novembre, après la forte baisse d’octobre, qui a été révisée à 0,7% (-0,8% annoncé auparavant), a annoncé l’Insee vendredi. L’indice de la production de l’industrie manufacturière a dans le même temps diminué de 0,6%, après un recul de 0,1% un mois plus tôt (0,2% en première estimation). Dix-huit économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne une production industrielle en hausse de 0,3% en novembre, leurs prévisions s’échelonnant entre -0,1% et +0,7%.Sur les trois mois à fin novembre, la production industrielle a reculé de 1,2% par rapport à la même période un an plus tôt, tandis que la production de l’industrie manufacturière a reculé de 0,5%.

Charlie hebdo -Terrorisme : Prise d’otages dans une entreprise de Dammartin-en-Goële

Charlie hebdo -Terrorisme : Prise d’otages dans une entreprise de Dammartin-en-Goële

D’aprés RTL,  les terroristes de Charlie hebdo se seraient éefugiés dans une entreprise à Dammartin-en-Goële avec prise d’otages.

Charlie Hebdo : les tueurs sont des « héros » pour l’Etat islamique

 

Charlie Hebdo : les tueurs sont   des « héros » pour l’Etat islamique

 

C’est bien la preuve de la dynamique criminelle qui est en route. Des individus tarés endoctrinés tuent pour obtenir une légitimité et une reconnaissance auprès de l’Etat  islamique et ce dernier leur confère le titre de héros pour encourager la diffusion de tels actes criminels. Un dynamique redoutable pour soutenir voire déclencher toutes les folies meurtrières d’individus asociaux, délinquants le plus souvent, bref un encouragement à tous les tarés au nom d’une religion néandertalienne.  Alors que les auteurs présumés de l’attentat contre Charlie Hebdo semblent s’être réclamés d’Al-Qaïda, l’organisation État islamique a estimé jeudi 8 janvier, sur sa radio, que les deux hommes étaient des « héros ». « Des héros djihadistes ont tué douze journalistes et blessé plus de dix autres travaillant dans le journal Charlie Hebdo et cela pour venger le prophète Mahomet« , a indiqué le bulletin de la radio al Bayane de l’EI, qui contrôle de larges pans de territoire en Irak et en Syrie. Douze personnes ont été tuées dans l’attaque contre Charlie Hebdo: huit collaborateurs de l’hebdomadaire satirique, dont cinq dessinateurs, un invité du journal, un agent d’entretien et deux policiers. La radio de l’EI rappelle que ce journal « n’a cessé de porter atteinte au prophète depuis 2003″, dans une allusion à la publication de caricatures de Mahomet. L’attaque n’a pas été revendiquée mais les agresseurs ont tiré en criant: « Nous avons vengé le prophète! » et « Allah akbar », selon un survivant. Deux frères djihadistes, Chérif et Saïd Kouachi, étaient activement recherchés jeudi dans le nord de la France. Le premier avait été condamné en 2008 pour participation à une filière d’envoi de combattants en Irak.

Marche républicaine : Lepen ou pas Lepen : la polémique indigne

Marche républicaine : Lepen ou pas Lepen : la polémique indigne

 

C’est une polémique vraiment indigne qui s’engage déjà juste après la décision d’organiser une marche républicaine dimanche pour protester contre les actes de terroriste. Une polémique typiquement politicienne qui mine la crédibilité des organisations politiques. Un sectarisme des deux côtés qui n’est pas tolérable car il s’agit d’honorer la mémoire de nos morts qui se sont sacrifiés pour la défense de la liberté, le bien le plus précieux de notre démocratie. On se moque totalement de ce que pensent les partis politiques, cette marche est celle des français, sans exception ; de même que les excluions ne sont pas  tolérables, l’exploitation politicienne est aussi intolérable. Tous ont leur lace dans cette manifestation qui n’est en fait que la prolongation de l’énorme mouvement de réprobation qui s’est développé dans tout le pays de manière entièrement spontanée. A cet égard la récupération, d’une manière ou d’une autre par un parti politique est inadmissible, intolérable et odieux. C’est un manque de respect pour la mémoire des  morts au nom de la liberté d’expression. Dans ces moments-là, l’unité nationale n’est pas un souhait, une possibilité mais une exigence, une exigence sans concession à qui que ce soit.  La présidente du Front national a en effet dénoncé jeudi son « exclusion » de la « marche républicaine » prévue dimanche 11 janvier à Paris, en hommage aux victimes de la tuerie à « Charlie Hebdo ».

1...56789...12



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol