Tarifs SNCF : les contradictions du gouvernement

 

 

Tarifs SNCF : les contradictions du gouvernement

 

Curieux , Ségolène  la ministre de l’Ecologie a annoncé ce lundi avoir demandé à la SNCF de revoir la hausse de 2,6% de ses tarifs entrée en vigueur le 31 décembre. Or ces tarifs ont non seulement été homologués par le ministère mais ils ont même et justifiés tant par le secrétariat aux transports que par le ministère de l’écologie de Ségolène Royal. Dès lors une modification des niveaux de tarifs en 2014 parait illusoire. Deuxième contradiction, c’est le gouvernement qui a autorisé l’année dernière le relèvement de la TVA de 7 à 10%. Il serait toujours possible de revenir dessus mais il faudrait une  loi de finances et une application en 2016. Enfin il paraitrait souhaitable articuler la fiscalité sur les carburants avec celle des transports publics. De e point de vue ce n’est pas la libéralisation des cars par la loi Macron qui va donner davantage déc. cohérence à la politique des transports.  La hausse des tarifs de la SNCF, pourtant homologuée par l’Etat, n’est pas du goût de Ségolène Royal. La ministre de l’Ecologie, qui a sous sa tutelle le secrétariat d’Etat aux Transports, a annoncé ce 5 janvier avoir intimé la compagnie ferroviaire de revoir l’augmentation de 2,6% intervenue le 31 décembre et très supérieure à l’inflation. Dimanche, déjà, elle avait indiqué vouloir changer par décret la manière dont l’Etat « contrôle les prix des transports publics », pour y inclure plus de transparence et mieux impliquer les usagers aux discussions. Reste que cette augmentation des tarifs a été homologuée par le gouvernement puisque la SNCF est une entreprise publique, dont 7 des 18 administrateurs sont des représentants de l’Etat.  Chaque année, la compagnie ferroviaire adresse à l’Etat une demande d’augmentation de ses tarifs, normalement en ligne avec l’inflation, que le ministère en charge des Transports, en l’occurrence celui de Ségolène Royal, accepte ou non.  Or cette année, la hausse proposée, de 2,6%, était largement supérieure à l’évolution des prix, qui n’ont crû que de 0,3 % en 2014. Pour autant, le ministère de l’Ecologie, qui chapeaute le secrétariat d’Etat aux transports, l’a agréé. 

0 Réponses à “Tarifs SNCF : les contradictions du gouvernement”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol