Chômage: Hollande « assume »

Chômage: Hollande « assume »

 

Lors de son interview de deux heures sur France Inter Hollande a dû se justifier quant à l’échec de l’inversion de la courbe du chômage. Son argumentation «  j’assume » laisse songeur car elle ne signifie rien surtout lorsqu’il se projette dans l’avenir. « Je ferai dans ce quinquennat tout ce que je pourrai pour que l’emploi » « puisse être à l’arrivée le résultat que j’aurai à présenter », a-t-il ensuite assuré. Une phrase alambiquée typique du langage énarchique qui n’a pas non plus beaucoup de sens. Hollande aura au moins fait une découverte, c’est qu’il faut de la croissance pour créer des emplois et que ce sont les entreprises qui les créent.  Le chef de l’Etat a déclaré lundi qu’il « assumait » une part de responsabilité dans la hausse du nombre de demandeurs d’emploi. Et s’est engagé à tout faire pour qu’une croissance supérieure à 1% soit au rendez-vous en 2015.Or tous les experts prévoient seulement 1%dans le meilleur des cas, ceci excluant une crise de l’euro, une crise financière  ou une crise géopolitique. Il faudrait au moins 1.5% de croissance du PIB pour recréer des emplois puisqu’environ 800 000 demandeurs d’emplois viennent chaque année sur le marché du travail et que seulement 600 000 partent en retraite.  Pour créer de nouveau des emplois, la croissance devra toutefois être au rendez-vous. « Je fais tout pour que la croissance soit la plus haute possible en 2015 et en 2016, pour que nous ayons plus de 1% de croissance », a-t-il ainsi affirmé.  Un chiffre qu’il est nécessaire d’atteindre car « nous avons moins de départs à la retraite que de jeunes qui arrivent sur le marché du travail, ça veut dire qu’il y a une montée continue des demandeurs d’emploi ». Hollande constate mais ne donne guère de pistes pour ‘l’avenir d’autant qu’il ne prévoit pas de baisse de la fiscalité.   Toutefois, si la croissance est meilleure que prévue, la priorité sera accordée à la réduction des déficits, a fait savoir le président français, « parce que nous avons besoin de nous désendetter ». Pas de nouvelles baisses d’impôts à prévoir en 2015, donc, même si le chef de l’Etat a confirmé sa promesse de ne pas les augmenter cette année. Toutefois, si ce phénomène « se confirmait en 2016 et en 2017 (…) nous verrions ce que nous pourrions faire en terme de baisse de prélèvements », a-t-il déclaré. François Hollande a également défendu le projet de loi sur la croissance et l’activité, plus connu sous le nom de « loi Macron ». Parlant d’une « loi de liberté et de progrès », il a ainsi réaffirmé sa volonté de « créer les conditions pour que les choses aillent plus vite », citant notamment la réforme des prud’hommes contenue dans le texte. Le président de la République a en outre exclu de recourir  recourir à l’article 49-3 de la Constitution auquel le Parlement ne pourrait s’opposer que par une motion de censure.

0 Réponses à “Chômage: Hollande « assume »”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol