Hollande en mode 2017

Hollande en mode 2017

 

Une année catastrophique pur Hollande et 2015 ne sera guère plus réjouissant. D’abord sur le plan économique ensuite sur le pan politique avec les élections départementales et régionales .Du coup Hollande a décidé d’enjamber le calendrier et d se relancer dans la course à2017.  Un résident maintenant  plus écolo, plus à gauche sur les valeurs, plus combattif aussi. C’est en tout cas la feuille de route de la communication de l’Elysée. Mais la presse elle-même semble douter de l’efficacité de la mutation de Hollande. En l’absence d’annonces attendues, les éditorialistes redoutaient ce lundi que l’offensive médiatique de François Hollande ne se résume à des paroles « creuses » avec pour tout « horizon » la présidentielle de 2017 et ironisaient sur sa « soudaine conversion à l’écologie » torpillée par la « Grande prêtresse Verte » Cécile Duflot.   »À l’Élysée, des ‘communicants’ à l’imagination débordante tentent depuis un mois de nous convaincre de la réalité d’un phénomène qui – avouons-le – échappait et échappe toujours au plus grand nombre. Il y aurait un nouveau François Hollande, débarrassé de ses perpétuelles hésitations, qui aborderait 2015 dominateur et sûr de lui », attaque Paul-Henri du Limbert dans le Figaro.« Le président de la République est à la manœuvre, nous dit-on, plus que jamais combatif », renchérit Florence Couret (La Croix). Face à ses « ‘éléments de langage’ de l’Elysée », étant donné l’état du pays, « le langage de vérité est un devoir », assène-t-elle. « À mi-mandat ou pas, une élection ne doit pas être un horizon. »  Lors de la matinale spéciale de France Inter ce lundi, Rémi Godeau (L’Opinion) s’attend pour sa part à « une litanie de bonnes résolutions (c’est de saison), de formules abstraites, de précisions technocratiques, de paroles aussi virtuoses que creuses » « Bref », raille-t-il, « de la ‘bonne politique’ avant 2017 comme si la lutte totale contre le chômage, la croissance molle et le déficit pouvait rester encore et toujours pendant une, deux ou trois années supplémentaires, un vœu pieu ». « Ceux qui pensent que François Hollande serait homme à renoncer face à l’adversité, à l’impopularité persistante, aux déboires privés ou politiques, à la pluie et à l’air du temps, tous ceux-là en seront pour leurs frais », note Bruno Dive (Sud-Ouest). Car « en attaquant avec une vigueur renouvelée ce Nouvel An, c’est moins à 2015 que pense le président sortant qu’à 2017″.  D’où l’indignation de Patrick Apel-Muller dans l’Humanité, qui s’écrie « résistons à la distraction ! » car « la rentrée du président de la République est placée sous le signe d’une soudaine conversion à l’écologie ». Mais « en quelques phrases, la grande prêtresse Verte », Cécile Duflot, a de toute façon « torpillé les deux grands chantiers de 2015 : la loi Macron et la conférence climat », relève Paul-Henri du Limbert (Le Figaro). Si bien que la « reconquête » version Hollande est « mal partie ». »Elle est forte Cécile Duflot », juge Christine Clerc (Le Télégramme). « Si Hollande veut passer pour un écologiste, lors de sa grande conférence sur le climat à la fin de l’année, il a besoin des Verts… aussi pour garder sa majorité. Car, derrière Duflot, se profilent son alliée Martine Aubry et la gauche du PS. »

0 Réponses à “Hollande en mode 2017”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol