Croissance mondiale : mauvais indicateurs

Croissance mondiale : mauvais indicateurs

 

De mauvais indicateurs qui valident  la prévision d’Obama qui a récemment déclaré que « les Etats-Unis ne pouvaient seuls supporter la croissance mondiale ». Du coup il faut s’attendre à ce que les bourses connaissent un sérieux coup de mou.  Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont baissé moins que prévu aux Etats-Unis lors de la semaine au 15 novembre, à 291.00 contre 293.000 (révisé) la semaine précédente, selon le département du Travail. Les prix à la consommation aux Etats-Unis sont eux restés contre toute attente inchangés en octobre même si des signaux montrent un renforcement des pressions inflationnistes. En Chine, l’indice PMI HSBC/Markit du secteur manufacturier a enregistré une croissance nulle en novembre à 50,0 contre 50,4 en octobre, selon une enquête menée auprès des directeurs d’achat. En zone euro, les indices « flash » des directeurs d’achat de Markit montrent que la croissance de l’activité en novembre a baissé à 51,4 contre 52,1 en octobre, soit un recul encore plus marqué que les prévisions les plus pessimistes.  Tous ces mauvais chiffres pèsent sur l’euro qui s’échange à 1,2561 dollar, tandis que le Brent reste bloqué sous le seuil des 80 dollars à 78,80.

0 Réponses à “Croissance mondiale : mauvais indicateurs”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol