Jean-Pierre Jouyet « parle trop »

Jean-Pierre Jouyet « parle trop »

C’est le moins qu’on puisse. lI se croit sans doute investi d’une mission supérieure alors que ce n’est qu’un pur produit de oligarchie , même pas au PS et qui passe avec grande facilité de la droite à la gauche puisqu’il est maintenant le numéro un de l’Elysée comme secrétaire général après avoir été ministre de Fillon. Son passeport : l’ENA et son amitié avec Hollande. Pour le reste c’est un techno qui fait carrière en passant des cabinets à la tête des entreprises. L’archétype du technocrate pédant, prétentieux et méprisant (‘ rappelons –nous «  la caisse de dépôt n’est pas là pour sauver les canards boiteux !).  Trop énarque, trop à droite, pire : ex-ministre de Nicolas Sarkozy. « Il est le regrettable symbole de la continuité entre l’ère Sarkozy et l’ère Hollande » se désole un député. « Ce n’est pas quelqu’un de chez nous », tacle un conseiller ministériel. Pire « il incarne le fait qu’Hollande n’est pas assez à gauche. »  Et puis il y a cette maladresse, coupable. « Il parle trop, et à trop de monde, je le lui ai dit », confie un poids lourd du gouvernement. « C’est une erreur de casting », tranche un secrétaire d’Etat, « Jouyet est autant politique que moi vendeur de gaufres. » « Il passe son temps à faire des gaffes » fustige un collaborateur. « La gauche est clean sur le rapport à la justice, et lui, il jette le trouble ». Cette histoire « avantage 1 Sarkozy,   2 Le Pen. Moi, je dis bravo ! » conclut un ministre. Alors Jean-Pierre Jouyet doit-il quitter l’Elysée ?

 

0 Réponses à “Jean-Pierre Jouyet « parle trop »”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol