Les agriculteurs en colère

Les agriculteurs en  colère

 

Grosse manifestations un peu partout en France pour exprimer  le mal-être de l’agriculture. En cause la concurrence étrangère, la réglementation, des prix trop bas. Pas sûr que la déclaration de Valls « Les agriculteurs ont besoin de retrouver confiance dans l’avenir de leur profession »  Suffisent à les rassurer. Valls a en effet décidé de mettre en place « une mission » ( !) pour étudier les conditions de la simplification administrative.  Des débordements aussi qui du coup discréditent la critique de certains agriculteurs vis-à-vis des écologistes violents. Au-delà de cette opposition se pose la question de la reconversion d’une partie de l’agriculture vers des produits plus respectueux de l’environnement et moins intensive. D’une certaine manière c’est une question économique mais auusi sociétale, le consommateur moyen par ses choix étant lui auusi partie prenante du développement d’un processus industriel excessif de l’agriculture C’est évidemment une question également politique qui repose la question de conditions de production de la concurrence notamment en Europe. Come la plupart des secteurs économiques l’agriculture française vit malheureusement une crise durable.  Les agriculteurs ont donc manifesté un peu partout en France mercredi contre ce qu’ils estiment être un trop-plein de réglementation et pour la défense de la production française, qu’ils ont déversée et distribuée abondamment, à Paris notamment. FNSEA et JA (Jeunes agriculteurs) avaient choisi pour mot d’ordre de leur journée d’actions « le patriotisme alimentaire et la valorisation des produits français », sans oublier la dénonciation de règles sanitaires ou de la bureaucratie. Manuel Valls a jugé devant l’Assemblée nationale que le secteur vivait « une crise économique, sociale et morale » et que les agriculteurs avaient « besoin de retrouver confiance dans l’avenir de leur profession. » Rappelant que 3,5 milliards d’euros d’aides européennes avaient été versées en urgence, le Premier ministre a annoncé lors des questions au gouvernement la création d’une mission parlementaire ad hoc. Elle sera confiée à un agriculteur et à un fonctionnaire du ministère de l’Agriculture pour qu’ils proposent des améliorations et simplifications des dispositifs existants et fassent en sorte que les contrôles se passent mieux dans le respect de tous », a-t-il dit.

 

0 Réponses à “Les agriculteurs en colère”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol