Pauvreté : 25% d’européens menacés, la France en 5ème position

Pauvreté : 25% d’européens menacés, la France en 5ème position

 

 

Résultat sans doute de la montée des inégalités, d’une croissance en panne, du chômage et de l’austérité, l’Europe s’enfonce dans la pauvreté. Selon Eurostat, l’institut des statistiques européen qui publie ces chiffres, près d’un quart (24,5 %) de la population des 28 pays de l’Union européenne serait donc concerné, contre 24,8 % en 2012. C’est en Bulgarie que le risque est le plus élevé. Près de la moitié de la population (48 %) y vit dans une situation précaire. Dans quatre autres pays (la Roumanie, la Grèce, la Lettonie et la Hongrie), plus du tiers de la population est aussi dans la zone à risque. Les Etats qui enregistrent les taux de personnes en difficultés les plus faibles sont la République tchèque (14,6 %), les Pays-Bas (15,9 %), la Finlande (16 %) et la Suède (16,4 %). La France arrive en cinquième position, avec 18,1 % de sa population menacée par la pauvreté, soit 11.230 personnes. Un taux bien inférieur à la moyenne européenne. Mais surtout l’Hexagone est l’un des quelques pays à voir la part de sa population en situation de précarité régresser sur les 5 dernières années (18,5 % en 2008). Seules la République tchèque, l’Autriche, la Pologne, la Roumanie, la Slovénie et la Finlande ont aussi vu leur population de personnes en grande difficultés se réduire. Pour établir leurs conclusions, les experts se sont appuyés sur les résultats d’une enquête sur les revenus et le niveau de vie dans chaque pays. Ils ont ainsi identifié trois facteurs pouvant faire basculer les ménages dans la pauvreté. Pour 17 % des Européens, la menace serait monétaire, c’est-à-dire que leur revenu disponible pour vivre est inférieur au seuil de pauvreté dans leur pays respectif. En France, 13,7 % de la population est dans cette situation, et cette part a augmenté de près d’un point depuis 2008. L’étude relève ensuite que 10 % de la population à risque de l’UE souffrent de «privation matérielle sévère», et ne sont pas en mesure d’honorer le paiement de ses factures ou de se chauffer correctement. Environ 5 % de la population française se situent dans cette catégorie. Enfin, les difficultés d’accès au travail sont le troisième facteur de risque. En Europe, 10,7 % de la population en âge de travailler vivent dans un ménage où les adultes «ont utilisé moins de 20 % de leur potentiel total de travail au cours de l’année passée», souligne Eurostat qui note que cette proportion n’a cessé d’augmenter depuis 2008. La Grèce (18,2 %), la Croatie (15,9 %), l’Espagne (15,7 %) et la Belgique (14 %) affichent les plus fortes proportions de ménages sous employés. La France affiche là encore un taux inférieur à la moyenne de l’UE (7,9 % contre 10,7 %) et en baisse sur 5 ans (8,8 en 2008).

 

0 Réponses à “Pauvreté : 25% d’européens menacés, la France en 5ème position”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol