Sondage Sarkozy : nouveau recul

Sondage Sarkozy : nouveau recul

Selon un sondage IFOP pour Le Nouvel Observateur publié jeudi, les sympathisants UMP continuent à préferer l’ex-président, 59% d’entre eux souhaitent qu’il soit le candidat du parti pour la présidentielle de 2017, contre 28% qui lui préfèrent Alain Juppé.  Mais la tendance est à la baisse par rapport à une étude de l’IFOP effectuée lors de son retour: l’ancien chef d’État recule ainsi de six points dans son camp tandis que son principal adversaire (de 65% à 59%), l’ancien premier ministre en gagne cinq (de 23% à 28%). Nicolas Sarkozy semble avoir perdu sa capacité à créer le débat face à l’expérimenté maire de Bordeaux, au profil plus rassembleur. En ajoutant les sympathisants de l’UDI à ceux de l’UMP, Alain Juppé progresse encore plus: Sarkozy passe à 51% et Juppé à 34%. Enfin, l’ensemble des Français préfèrent Alain Juppé (29%), qui devance de sept points Nicolas Sarkozy (22%).  Dans un sondage Ipsos publié la veille, Alain Juppé à 76 % chez les sympathisants de l’UMP, devance l’ancien président à 71 %. Après s’être déclaré candidat mi-septembre, il devait apparaître comme la «capsule d’astronaute qui rentre dans l’atmosphère», s’amusait son porte-parole, le député UMP du Nord Gérald Darmanin. Même si son accession future à la tête du parti fin novembre est attendue, remporter les primaires ouvertes en 2016 semble compliqué. «En six mois, Juppé et Sarkozy ont inversé les rôles: Juppé a pris de la hauteur, Sarkozy est dans le marigot», commente un haut responsable FN, tandis qu’un dirigeant centriste constate que «ça ne marche pas du tout, techniquement le numéro est déjà vu».

0 Réponses à “Sondage Sarkozy : nouveau recul”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol