Valls à Londres : “ J’aime le business”

Valls à Londres : “ J’aime le business”

 

 

Après son brevet de vertu libérale obtenu au Medef et en Allemagne, Valls complète son cursus à Londres en déclarant qu’il aime le business. Encore un effort et la prochaine fois il déclarera «  j’aime l’argent » (comme Sarko) ; de toute manière des mots dont il ne connait guère le sens puisqu’il fait toute sa carrière comme apparatchik dans les cabinets politiques. C’est là le véritable drame de la classe  politique française qui ignore tout de l’entreprise.  Du coup, il faut en rajouter.  . Après avoir une nouvelle fois dit « j’aime l’entreprise » comme il l’avait déjà fait en France et en Allemagne, le Premier ministre a expliqué vouloir le dire en anglais « d’une autre manière parce que c’est important de le dire ici à la City: +My government is pro-business !+ » « Et il faut le dire à chaque fois parce qu’il faut bien comprendre que la France veut faire du soutien aux investissements et à l’entreprise la condition fondamentale de son redressement économique », a déclaré Valls, lancé depuis plusieurs semaines dans une croisade contre un +French bashing+ (le dénigrement à l’encontre de la France) selon lui injustifié. « Un Premier ministre français à la City, c’est un événement. Un Premier ministre français socialiste à la City, c’est une révolution! », s’est-il amusé. Le Premier ministre s’est attaqué à ce qu’il a qualifié de « clichés » qui minent selon lui la vision de la France au Royaume-Uni. Reconnaissant « une panne prolongée de la croissance » en France, Manuel Valls a appelé à ne pas « se résigner » et invité les hommes d’affaires britanniques à investir en France. « La France est un grand pays, je veux le rappeler notamment à cet entrepreneur britannique (le directeur de la chaîne, John Lewis), qui, pris tout à coup par une vision très sidérante, a annoncé que c’était la fin de la France. Il s’est excusé depuis et je l’en remercie », a-t-il lancé, soulignant notamment que la France est la cinquième puissance économique du monde et vise à conquérir le premier rang européen. « Alors qu’attendez-vous? » a-t-il lancé à son auditoire. Manuel Valls devait encore rencontrer lundi le Premier ministre David Cameron et le chef de l’opposition travailliste Ed Milliband.

 

0 Réponses à “Valls à Londres : “ J’aime le business””


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol