Sarkozy : rentrée politique ratée , pourquoi ?

Sarkozy : rentrée politique ratée , pourquoi ?

Empêtré dans les affaires et dans sa personnalité d’excité, Sarko toujours nettement en tête chez les militants UMP perd des points chez les français qui lui préfèrent nettement Juppé. Bien sûr la perspective de 2017 est encore loin, on peut même se demander si compte tenu du délai qui nous sépare de l’élection les français ne seront pas victimes d’une overdose de campagne électorale et de démagogie. Sarkozy, toujours impatient est peut-être parti un peu tôt. 3 ans de promesse à entendre, ce sera peut-être insupportable. D’autant que Sarko n’a vraiment pas changé, il est toujours auusi impulsifs, agressif, revanchard. Le contraire de Juppé. En plus il a  surtout cet image de bling bling qui lui colle à la peau. Ce rapport à l’argent un peu maladif. Auusi ce coté bête de scène profil camelot prêt à tout pour se vendre. Jupé lui a changé c’est certain, même si cela ne suffira peut-être pas pour le qualifier en 2017 ( du fait du mode de vote aux primaires UMP). Mais Sarkozy, lui, n’a pas varié, on peut même se demande’ s’il n’est pas pire qu’avant en consacrant une émission entière de télévision sur sa personne, son destin, sur son profil de sauveur de la France.   Nicolas Sarkozy ne croyait pas si bien dire, jeudi dernier, à Troyes. « Ce n’est pas facile la politique », a-t-il expliqué ce jour-là aux nombreux militants venus l’écouter lors de son deuxième meeting dans le fief électoral du chiraquien François Baroin, rallié à l’ancien Président. Pas facile? Son retour est contrarié.  Dans l’IFOP/JDD, l’ancien Président continue de faire largement la course en tête pour la présidence de l’UMP face à ses deux challengers Bruno Le Maire et Hervé Mariton. L’ex de l’Elysée obtient 68% des suffrages des sympathisants UMP contre 18% pour l’ancien ministre de l’Agriculture et 1% pour le député de la Drôme. 13% des personnes interrogées ne formulent aucune préférence. Mais deux semaines après son début de campagne sur France 2 et Facebook, Nicolas Sarkozy voit sa cote reculer de sept points. « Ce tassement montre que l’effet de l’annonce s’est vite estompé, relève Jérôme Fourquet, directeur du département opinions de l’IFOP. Mais ça ne profite pas à la concurrence », conclut-il. L’effet de souffle du retour de Sarkozy aura duré donc peu de temps. Pas de quoi remettre en question son élection le 29 novembre, jour de l’élection du nouveau président de l’UMP.par contre Sarko reste nettement derrière Huppé chez l’ensemble des français.

0 Réponses à “Sarkozy : rentrée politique ratée , pourquoi ?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol