Sondage Energie : trop chère

Sondage Energie : trop chère 

Plus de 11 millions de personnes, soit un cinquième de la population française, peinent à se chauffer et à s’éclairer, selon une évaluation de l’Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE), publiée vendredi 3 octobre. Face à cette situation, l’ONPE réclame l’instauration d’un chèque énergie élargi à toutes les énergies, quel que soit le type de chauffage. Un changement puisque, pour l’instant, les tarifs sociaux sont limités à l’électricité et au gaz. Ce nouveau dispositif et son financement sont actuellement en discussion dans le cadre du projet de loi sur la transition énergétique, en examen à l’Assemblée nationale.  En France, la précarité énergétique concerne habituellement quatre millions de foyers, soit environ huit millions de personnes. Il s’agit de ceux qui consacrent plus de 10% de leurs revenus à leurs dépenses en énergie au sein de leur logement. Mais cette définition, résumée par la notion de taux d’effort énergétique, est jugée trop approximative par l’ONPE. « Elle fera regarder comme précaires des habitants qui ne se soucient pas vraiment de leur facture et négligera d’autres dont l’effort n’est réduit qu’au prix d’une auto-restriction qui menace leur bien-être », fait valoir président, Jérôme Vignon, cité dans le rapport. L’ONPE propose donc de combiner plusieurs indicateurs, comme le taux d’effort, le niveau de revenus, les comportements (comme moins se chauffer pour faire des économies, par exemple) et le ressenti du froid (en raison notamment d’une installation de chauffage insuffisante ou d’une mauvaise isolation). Ainsi, « l’ensemble des populations en situation de précarité énergétique dans leur logement serait de l’ordre de 5,1 millions de ménages (11,5 millions

 

0 Réponses à “Sondage Energie : trop chère”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol